ASIE/JORDANIE - Pour le Ministre jordanien des Affaires religieuses, les caricatures de Mahomet n’ont rien à voir avec le Christianisme

mardi, 3 février 2015

Amman (Agence Fides) – Les actes de terrorisme du prétendu « Etat islamique » « n’ont rien à voir avec l’islam » tout comme « les caricatures du prophète Mahomet n’ont rien à voir avec le Christianisme et les politiques sionistes des colons n’ont rien à voir avec la religion juive ». C’est ainsi que le Ministre jordanien des Affaires religieuses, Hayel Dawoud, a voulu remarquer au travers d’une comparaison efficace et suggestive la distance infinie qui sépare les religions abrahamiques et les manipulations et idéologies violentes et intolérables qui utilisent de manière idéologique et déviante des références à des paroles et à des contenus religieux.
Son intervention, reprise par le site abouna.org, a été prononcée à Amman le 2 février dans le cadre de la conférence dédiée au thème « Amour et pardon », rencontre interreligieuse sponsorisée par le Royal Institute for Inter-Faith Studies en Jordanie et par l’Institut Salam pour la Justice et la Paix à Washington. Les propos du Ministre ont implicitement montré du doigt l’absurdité des attaques contre des églises et des objectifs chrétiens, qui, dans différentes parties du monde, ont été perpétrées en représailles contre les nouvelles caricatures sur Mahomet publiées par Charlie Hebdo, l’hebdomadaire français qui avait à maintes reprises publié des dessins brutalement blasphématoires et offensants y compris à l’encontre de la foi chrétienne. Selon le Ministre, la tolérance et l’attitude de pardon sont promues et soutenues par les trois religions abrahamiques et « les disciples de ces religions qui refusent ces concepts, provoquent la honte et le scandale pour leur religion elle-même ».
A la conférence de deux jours se tenant dans la capitale jordanienne, participent des universitaires, des religieux, des journalistes et des opérateurs sociaux provenant de Jordanie, des territoires palestiniens, d’Egypte, du Soudan, du Liban et des Etats-Unis. (GV) (Agence Fides 03/02/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network