http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-12

AMERIQUE/MEXIQUE - 45.000 enfants disparus et mineurs enlevés dans le cadre du trafic d'organes et de l'exploitation sexuelle

Mexico (Agence Fides) – Au Mexique, sont considérés comme disparus 45.000 enfants et il existe une liste officielle de 3.000 enquêtes préliminaires concernant des mineurs enlevés au cours des 18 derniers mois, destinés à l’exploitation sexuelle, au trafic d’organes etc. La dénonciation est partie du Président de la Fondation nationale pour la recherche des enfants enlevés et disparus. Les bandes criminelles opèrent en particulier dans le District fédéral et les Etats de Mexico, Veracruz, Tijuana, Monterrey, Guadalajara ainsi que dans les zones frontalières du nord et du sud du pays. Des mineurs de tous âges sont enlevés par des personnes isolées, de petites bandes qui à leur tour les vendent à des trafiquants d’organes ou en vue de l’exploitation sexuelle ou par la criminalité organisée qui enlève les victimes avec leurs passeports. La criminalité organisée opère au travers d’un réseau qui attire les jeunes victimes, surtout adolescentes, au travers des réseaux sociaux. Selon les autorités américaines et françaises, qui suivent le phénomène au Mexique, les organes des enfants ne sont pas exportés dans des congélateurs ou dans des conteneurs. Les enfants arrivent encore en vie aux Etats-Unis et sont emmenés dans des cliniques où des médecins corrompus les opèrent et prélèvent les organes. Le profil idéal des personnes enlevées comprend des enfants de 7 à 10 ans. Les enfants de moins de 5 ans sont généralement enlevés pour les vendre à des couples stériles. Les nouveaux-nés font quant à eux souvent l’objet d’immolations dans le cadre d’actes sataniques. Pour faire face à ces actes criminels, la Fondation nationale pour la recherche des enfants enlevés et disparus réalise une campagne gratuite de prévention concernant la séquestration d’enfants dans les écoles du District fédéral, des Etats de Mexico, Veracruz et Puebla, mais cette dernière est ouverte à tout organisme, public ou privé, qui en fait la demande. Le trafic d’enfants et de personnes est le troisième « commerce » le plus rentable du monde après le trafic d’armes et celui de la drogue, avec un « marché » de 32 millions de dollars par an. Selon l’UNICEF les enfants disparus à cause du trafic d’êtres humains au niveau mondial seraient au nombre de 1,2 millions. (AP) (Agence Fides 12/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network