http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-30

AMERIQUE/MEXIQUE - Investissement de l’Eglise dans la rééducation des détenus contre les prisons devenues des « universités du crime »

Veracruz (Agence Fides) – « Les familles, l’école et les autorités civiles ont la responsabilité de mettre un terme à la croissance du nombre d’adolescents et de jeunes qui finissent au sein de groupes de la criminalité organisée » : c’est ce qu’a déclaré l’Evêque de Veracruz, S.Exc. Mgr Luis Felipe Gallardo Martín del Campo, SDB. Selon une note envoyée à Fides, lors de l’ouverture du XXXVI° Congrès national de la Pastorale des prisons, qui a eu lieu à Veracruz en présence du Nonce apostolique au Mexique, S.Exc. Mgr Christophe Pierre, Mgr Gallardo Martín del Campo a affirmé que « les parents ont négligé l’éducation et le soin de leurs enfants au profit du travail et de leurs intérêts personnels et nous le voyons au travers des statistiques concernant la criminalité actuelle ».
« Nous devons insister sur la pastorale de la famille – a-t-il poursuivi – parce qu’aujourd’hui, nous pouvons trouver partout des bandes criminelles et, alors que les parents sont loin parce que très souvent ils travaillent, les jeunes sont laissés seuls ». Il a ensuite ajouté : « Il est triste de voir que tant de jeunes de 20 à 25 ans se trouvent dans les filets du trafic de drogue ». L’Evêque s’est adressé non seulement aux familles mais également aux autorités. « Les autorités également sont responsables de cette situation parce que les prisons deviennent actuellement des universités du crime » a-t-il remarqué au travers d’une métaphore efficace.
« L’Eglise – a-t-il dit – œuvre dans les prisons en vue de la régénération de nombre de ces jeunes. Elle propose un programme de rééducation et de réintégration sociale pour faire en sorte que beaucoup parviennent à retourner dans leurs familles, abandonnant les pratiques criminelles ».
Parmi les plus importants problèmes des prisons au Mexique se trouvent la dégradation des structures et de la vie des détenus et le surpeuplement. L’Eglise au Mexique, dans ses 92 Diocèses, est engagée dans la pastorale des prisons au travers de prêtres, de religieux et de laïcs. (CE) (Agence Fides 30/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network