http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-23

ASIE/IRAQ - Appel des Evêques du nord de l'Irak au Premier Ministre et au gouvernement afin « de mettre fin à la catastrophe »

Erbil (Agence Fides) – Le gouvernement national irakien doit assurer la « protection nécessaire » aux chrétiens et aux autres minorités du pays, fournir « un soutien financier aux familles déplacées qui ont tout perdu », « payer immédiatement les salaires des employés » (de l’Etat NDT), « enregistrer tous les dommages causés et indemniser les personnes touchées ainsi qu'envisager sérieusement de fournir un logement, la scolarisation et l'éducation de l'université à leurs enfants dans le cas où leur angoisse se prolonge ». L’Appel que le Patriarche de Babylone des chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, et tous les Evêques, chaldéens, syro-orthodoxes, syro-catholiques et arméniens, du nord de l’Irak ont diffusé au terme de leur rencontre du 22 juillet, à Ankawa, faubourg d’Erbil, est rempli de requêtes pratiques et urgentes liées aux graves événements de ces dernières semaines intervenus dans la région, à commencer par l’expulsion des chrétiens et des chiites de la ville de Mossoul, décrétée par les miliciens du prétendu « Etat islamique ».
L’appel – parvenu à l’Agence Fides – est adressé in primis au Premier Ministre et au gouvernement national, avec une implicite admission de leur carence. Dans le même temps, les Evêques irakiens invitent « les personnes de conscience en Irak et dans le monde » à faire pression sur les militants afin qu’ils mettent un terme à « la destruction des églises et des monastères et des manuscrits de combustion et les reliques de l'héritage chrétien, étant un patrimoine irakien et international inestimable. Ce qui a été dit à propos d'un accord entre les militants et le clergé est faux » poursuit le texte, réaffirmant que « un crime est un crime, ne peut être refusé ou justifié ! Nous attendons des actions concrètes pour rassurer nos gens et pas seulement les communiqués de presse de dénonciation et de condamnation ».
A ce propos, les Evêques indiquent apprécier « hautement la position de la région du Kurdistan pour recevoir les familles déplacées, les embrasser et fournir de l'aide pour eux. Nous proposons la création d'un comité conjoint du gouvernement régional et les représentants de notre peuple de faire un suivi sur la souffrance des familles déplacées et à améliorer leurs conditions ». L’appel s’achève par une supplique « à Dieu Tout-Puissant pour limiter la catastrophe et rétablir la sécurité, la paix et la stabilité dans l'ensemble de l'Irak ». (GV) (Agence Fides 23/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network