http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-15

AMERIQUE/SALVADOR - Pour l’Archevêque de San Salvador, le Mexique et les Etats-Unis doivent garantir les droits des enfants

San Salvador (Agence Fides) – L'Archevêque de San Salvador, S.Exc. Mgr José Luis Escobar Alas, a demandé à ce que « le Mexique et les Etats-Unis garantissent les droits des enfants parce qu’il n’est pas juste de profiter de qui que ce soit, encore moins d’un enfant qui est innocent ». L’Archevêque a parlé au cours de son habituelle conférence de presse du Dimanche, tenue après la Messe célébrée en la Cathédrale de San Salvador, peut-on lire dans la note envoyée à Fides, en rappelant que le problème « n’est pas nouveau mais qu’il est maintenant devenu particulièrement visible du fait de la forte augmentation du nombre d’enfants qui arrivent en Amérique seuls et illégalement ».
L’Archevêque a affirmé que, tous connaissant désormais les chiffres, il a voulu concentrer son appel contre les trafiquants d’êtres humains – qu’il a qualifié de « coyotes » - parce que, comme il l’a déclaré : « nous avons tous des responsabilités dans cette affaire, à partir du moment où ils quittent leurs maisons et leurs pays jusqu’au lieu où ils arrivent. Mais une grave responsabilité pèse sur ceux qui les amènent, les « trafiquants de sans papiers » qui ne leur volent pas seulement leur argent mais les trahissent, les vendent et les abandonnent. Ce phénomène représente de fortes sommes. C’est pourquoi les autorités doivent résoudre le problème et le vaincre ».
Selon des données recueillies par Fides, les fonctionnaires américains ont déjà averti qu’ils continueront à rapatrier ces enfants immigrés comme cela est prévu par la loi alors que les gouvernements du Salvador, du Honduras et du Guatemala insistent à demander une étude au cas par cas parce qu’il existe des enfants qui arrivent aux Etats-Unis pour y retrouver leurs parents qui y vivent. Selon les experts, les deux causes principales de la croissance de l’émigration infantile sont le regroupement familial et le climat de violence existant dans ces pays d’Amérique centrale. (CE) (Agence Fides 15/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network