http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-11

AFRIQUE/NIGERIA - Pour les Evêques du Nigeria, il est nécessaire de « garantir les droits de toute religion dans tout le pays »

Abuja (Agence Fides) – « La religion est une puissante force sociale qui peut cependant être utilisée tant pour le bien que pour le mal. Le rôle que le système politique assigne à la religion a beaucoup à faire avec l’impact qu’elle peut avoir sur la nation en positif ou en négatif » affirment les Evêques du Nigeria dans une déclaration intitulée « Religion et Etat au Nigeria ».
Les Evêques affirment dans ce cadre que « notre problème semble être de réconcilier deux principes, apparemment contradictoires, inscrits dans notre Constitution à savoir : (a) que le Nigeria est une nation sous un seul Dieu et (b) qu’il n’y aura aucune religion d’Etat au Nigeria, tant au niveau fédéral qu’à celui de chacun des Etats (article 10 de la Constitution) ».
Le Message souligne que l’adoption de l’islam comme religion d’Etat dans certaines zones du nord du Nigeria, bien que de manière non officielle, au travers de politiques soutenues par les gouvernements locaux, crée un conflit avec l’article 10 de la Constitution nigériane et se traduit par une discrimination des autres religions, à commencer par le Christianisme, en particulier en ce qui concerne le droit d’acquérir des terrains sur lesquels construire de nouvelles églises et lieux de culte, et l’absence de soutien aux pèlerinages tant au niveau du gouvernement fédéral que local. (L.M.) (Agence Fides 11/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches