http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-10

AMERIQUE/BRESIL - Coupe du monde de football : structures prêtes mais carence d’attention en ce qui concerne la sécurité des mineurs

Fortaleza (Agence Fides) – A quelques jours du coup d’envoi de la coupe du monde de football, qui se tiendra du 12 juin au 13 juillet dans 12 villes du Brésil, un groupe d’institutions a lancé l’alarme à propos de la sécurité des enfants et des adolescents. Le but principal de l’initiative est de garantir leur protection en cas de violation des droits des enfants. La note envoyée à Fides par Adital indique que, selon ces institutions, les mineurs ont été négligés dans l’organisation de la coupe du monde 2014, parce que la priorité était de répondre aux besoins urgents en infrastructures.
La note indique que le 7 juin, des fonctionnaires du Ministère des travaux publics et le Contrôleur régional du travail ont identifié cinq enfants de 10 et 11 ans et huit adolescents de 12 à 16 ans qui se trouvaient aux coins de quatre grandes artères de la ville de Fortaleza et y vendaient des produits liés à la coupe du monde. Fortaleza, l’une des villes hôtes de l’événement, ne dispose pas d’un réseau d’assistance au profit des enfants et des adolescents victimes de violence sexuelle et il est déjà prévu que le risque d’agressions de ce genre augmentera fortement au cours de la coupe du monde de football.
Au moment de gérer les investissements, en effet, « les ressources publiques ont été destinées aux œuvres, conformément aux accords pris avec la FIFA, au lieu de les accorder aux politiques d’assistance de base telles que le logement, la santé et l’instruction » affirme un rapport du Centre Défense de l’Enfant et de l’Adolescent (CEDECA).
Selon le réseau ECPAT Brésil – une coalition d’organisations de la société civile qui travaille à l’élimination de l’exploitation sexuelle des enfants et adolescents – sur un total de 275.638 plaintes concernant des violations des droits des enfants et des adolescents enregistrées entre mai 2003 et mars 2011 dans les 12 villes accueillant la compétition sportive, 27.664 sont relatives à l’exploitation sexuelle des mineurs, l’une des plus graves formes de violation des droits fondamentaux. (CE) (Agence Fides 10/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network