http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-24

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Poursuite de l’épidémie de choléra

Juba (Agence Fides) – Plus de 315 cas de choléra ont été enregistrés au Soudan du Sud depuis que le Ministère de la Santé a confirmé officiellement l’existence de l’épidémie dans la capitale, Juba, le 15 mai dernier. Dans d’autres localités du pays, des cas suspects sont en attente de confirmation. Après cinq mois de conflit intense, à cause des conditions dramatiques dans de nombreux camps d’évacués et d’une saison des plus caractérisée par des précipitations toujours plus intenses, les opérateurs de l’organisation Médecins sans frontière (MSF) se déclarent préoccupés par l’impact qu’aura la maladie et ont répondu immédiatement en soutenant les structures sanitaires dépendant du Ministère de la Santé au travers de donations de médicaments et de matériel médical.
L’une des zones les plus touchées par l’épidémie est le district de Gudele. Dans un communiqué de l’ONG parvenu à l’Agence Fides, on peut lire que les équipes d’urgence de MSF ont également installé un centre pour le traitement du choléra et choisi des localités où en installer d’autres à l’avenir. Elles ont également organisé des distributions d’eau potable, conduit des campagnes de sensibilisation et organisé des campagnes de vaccination contre la maladie dans les camps d’évacués. Actuellement, le seul centre pour le traitement du choléra se trouve au Juba Teaching Hospital. Dans les camps d’évacués de Juba, les équipes d’urgence ont déjà identifié de possibles sites pour les nouveaux centres dans le cas où l’épidémie se diffuserait également en ces lieux et mènent des activités de promotion de la santé. Dans le camp d’évacués de Malakal, dans l’Etat du Haut Nil, elles ont installé par précaution un centre de traitement du choléra après avoir vacciné environ 17.000 personnes en avril et en mai de cette année. Dans ce même Etat, MSF a envoyé une équipe d’urgence à Kaka, à 40 Km de Melut, afin d’évaluer les conditions d’une clinique locale et de donner équipements et ravitaillements.
L’organisation prépare actuellement un plan d’urgence dans le cas où une épidémie de choléra interviendrait dans le camp d’évacués de Melut. Dans celui de Bentiu, sis dans l’Etat d’Unité, elles soutiennent une campagne de vaccination contre le choléra et prédisposent des ressources supplémentaires afin de répondre à l’épidémie. Dans l’Etat des Lacs, à Minkamman, elles ont mené une campagne de vaccination supplémentaire à l’intérieur du camp. Au cours des cinq premiers mois de la crise au Soudan du Sud, les équipes de MSF ont assuré plus de 270.000 visites médicales dont 110.000 au profit d’enfants de moins de 5 ans, pourvu à 11.000 hospitalisations dont 6.500 concernant des enfants de moins de 5 ans, et effectué plus de 2.000 interventions chirurgicales, soignant par ailleurs plus de 2.300 blessures de guerre et assistant à près de 6.400 accouchements. Les équipes médicales de MSF travaillent maintenant dans le cadre de 22 projets dans 9 des 10 Etats du Soudan du Sud, fournissant assistance médicale de base, soutien nutritionnel, chirurgie, vaccinations et soutien relatif à l’eau et aux services hygiéniques et sanitaires. (AP) (Agence Fides 24/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network