http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-23

EUROPE/ITALIE - Proclamation du premier Bienheureux birman, en compagnie d’un missionnaire italien martyrisé en Birmanie

Rome (Agence Fides) – Samedi 24 mai, dans la Cathédrale d’Aversa (Campanie), aura lieu la béatification du Père Mario Vergara, missionnaire de l’Institut pontifical pour les Missions étrangères (IPME/PIME) et du catéchiste Isidore Ngei Ko Lat, morts martyrs en Birmanie en mai 1950. Le rite sera présidé par le Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, S.Em. le Cardinal Angelo Amato, et sera célèbré dans le Diocèse d’origine du Père Vergara.
Au terme de l’Audience générale du mercredi 21 mai, le Pape François a mentionné la béatification en ces termes : « Samedi prochain, à Aversa, seront proclamés bienheureux Mario Vergara, prêtre du PIME, et Isidore Ngei Ko Lat, laïc et catéchiste, tués en 1950 en Birmanie in odium fidei. Que leur fidélité héroïque au Christ puisse constituer un encouragement et un exemple pour les missionnaires et en particulier pour les catéchistes qui réalisent, dans les terres de mission, une œuvre apostolique précieuse et irremplaçable de laquelle toute l’Eglise leur est reconnaissante ».
Né à Frattamaggiore en 1910, ordonné prêtre le 26 août 1934, le Père Vergara part immédiatement après pour la Birmanie où il œuvre parmi la population de l’ethnie karen de la tribu des Sokù, l’une des plus pauvres et des plus primitives. Aidé par des catéchistes formés par lui et affrontant d’innombrables désagréments, il se dédie sans compter à la formation humaine et chrétienne, à l’administration des sacrements et au soin des orphelins et des malades. Lors de la II° Guerre mondiale, il est interné en 1941 avec tous les missionnaires italiens dans les camps de concentration indiens où il passe quatre ans. Après une période passée en Italie, pour se soigner et reprendre des forces, il retourne en Birmanie et s’offre pour une nouvelle mission parmi les karens rouges, à l’est de Loikaw, dans les environs du fleuve Salween. Dans ce contexte difficile, il se dépense également sans compter. Suite à l’indépendance du pays (1948), jusque-là colonie britannique, des désordres explosent et une guerre civile s’instaure entre le gouvernement et les rebelles karens. Le Père Vergara prend la défense des opprimés, s’attirant la haine des rebelles opérant dans cette zone. Le 24 mai 1950, le Père Vergara, accompagné par le catéchiste Isidore Ngei Ko Lat, se rend chez le chef de district Tire pour demander la libération d’un autre catéchiste qui avait été arrêté. Il se retrouve en revanche face au chef des rebelles, Richmond, qui, après un dur interrogatoire, en ordonne l’arrestation. Les deux hommes furent trucidés sur les rives du fleuve Salween, probablement aux premières heures du 25 mai. Leurs corps, placés dans un sac, furent jetés dans le fleuve.
Les nouvelles relatives à la vie du catéchiste Isidore Ngei Ko Lat, premier fidèle birman à être béatifié, sont rares. Baptisé le 7 septembre 1918, Isidore Ngei Ko Lat appartenait à une famille d’agriculteurs, convertis au catholicisme. Depuis son enfance, il fréquentait les missionnaires et les accompagnait souvent. Il entra au Petit Séminaire de Toungoo, faisant preuve de zèle et de constance mais, à cause de sa santé fragile, il dut retourner dans sa famille. Décidé à s’engager dans tous les cas pour le Seigneur, il ne se maria pas et ouvrit dans son village une école privée gratuite dans laquelle il donnait également des leçons de catéchisme. En 1948 eut lieu sa rencontre avec le Père Vergara, qui l’invita à effectuer son service de catéchiste à Shadaw. Isidore Ngei Ko Lat demeura aux côtés du missionnaire jusqu’au martyre. (SL) (Agence Fides 23/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network