http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-15

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Appel des responsables chrétiens en vue de l’arrêt de la violence

Juba (Agence Fides) – « La situation actuelle ne pourra jamais être résolue par des moyens militaires. Au contraire, la guerre prolonge et aggrave cette condition indésirable. Les parties au conflit doivent donc mettre les intérêts du peuple au-dessus de leurs ambitions personnelles » affirme une déclaration du South Sudan Council of Churches, l’organisme qui réunit les responsables des principales confessions chrétiennes du Soudan du Sud, dont l’Eglise catholique.
La déclaration est parvenue à l’Agence Fides alors que, dans les Etats d’Unité et du Haut Nil, les affrontements entre les forces gouvernementales du Président Salva Kiir et les rebelles de l’ancien Vice-président Rieck Machar se poursuivent.
Les responsables religieux invitent les parties au conflit à respecter l’accord de cessez-le-feu qu’ils ont signé le 23 janvier à Addis Abeba (voir Fides 24/01/2014). « Il s’agit d’un cessez-le-feu très fragile et la communauté internationale doit démontrer un engagement fort afin que les deux parties le respectent » affirme le document.
Les combats ont provoqué une crise humanitaire très aigue. C’est pourquoi les responsables chrétiens demandent non seulement la fin des hostilités mais surtout des aides internationales « pour les évacués, dont les propriétés ont été détruites ». Faisant référence au référendum de 2011 qui a porté à l’indépendance du pays, le document conclut en affirmant que « cela n’est pas l’avenir en vu duquel la population a voté. Elle veut un Etat libre et indépendant. Le peuple a voté pour vivre en paix et en communion d’amour avec tous, comme frères et sœurs du peuple de Dieu ». (L.M.) (Agence Fides 15/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network