http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-11

AMERIQUE/VENEZUELA - Eglises objet de violences et de sacrilèges y compris durant la célébration du Saint Sacrifice de la Messe

Caracas (Agence Fides) – Différentes églises ont fait l’objet d’actes de violence ces derniers jours au Venezuela. La nouvelle a été rendue publique par Mgr Victor Hugo Basabe, Sous-secrétaire de la Conférence épiscopale du Venezuela, au cours d’une rencontre avec les moyens de communication. Selon les informations envoyées à l’Agence Fides, le Sous-secrétaire a déclaré que « un certain nombre d’églises se trouvant dans des lieux où la conflictualité a été élevée, ont été attaquées par des groupes violents » y compris « en pleine Messe ». Il a ainsi cité l’église Sainte Barbe de Mérida, où des groupes irréguliers ont fait irruption durant la célébration du Saint Sacrifice de la Messe. En outre, les forces de l’ordre ont agressé un prêtre, le Père José Palmar, au cours d’une marche se déroulant le 19 février à Maracaibo.
S.Exc. Mgr Rafael Conde, Evêque de Maracay, dans un communiqué parvenu à Fides, a dénoncé les sacrilèges et les actes de vandalisme perpétrés dans la Paroisse Notre-Dame de la Chandeleur à Otra Banda de La Victoria, sur le territoire de la commune de Ribas, dans l’Etat d’Aragua, où le Tabernacle a été détruit, le Très Saint Sacrement jeté à terre, l’installation stéréo de l’église volée et la niche du Christ en croix endommagée pour y voler les offrandes contenues dans le tronc. Mgr Conde a cité également un autre acte de vandalisme intervenu dans la Paroisse de la Chandeleur de Maracay. « L’insécurité nous concerne tous. Elle ne fait pas de distinction. Nous sommes tous soumis à ces violences » a-t-il ajouté en guise de commentaire.
Hier, a été enregistrée une nouvelle victime à Tachira en la personne d’une étudiante de 24 ans. Le pays est divisé et, alors que le Président Maduro a convoqué un troisième dialogue de paix, l’opposition continue à ne pas vouloir y participer. Hier soir, le Secrétaire général de l’Organisation des Etats américains, José Miguel Insulza, a déclaré à la presse internationale que l’Eglise catholique pourrait être le médiateur capable de mener un vrai dialogue de paix et de résoudre la terrible situation que connaît le Venezuela depuis un mois. (CE) (Agence Fides 11/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network