http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-10

ASIE/SYRIE - Libération des moniales orthodoxes de Maalula

Damas (Agence Fides) – A la fin de la soirée du Dimanche 9 mars, les 13 moniales grecques orthodoxes et leurs trois collaborateurs qui avaient été enlevés le 3 décembre dernier du Monastère Sainte Thècle de Maalula par un groupe de miliciens islamistes combattant le régime de Bachar el-Assad ont été libérés. La libération des religieuses, intervenue grâce à la médiation des services de renseignement libanais et du Qatar, a eu comme contrepartie la remise en liberté de 153 femmes incarcérées dans les prisons syriennes.
Les nouvelles relatives à la fin du séquestre des moniales avaient fait le tour des chaînes de télévision arabes dès la matinée de Dimanche mais, au cours des dernières heures, les ravisseurs avaient tenté de poser de nouvelles conditions à la remise en liberté de leurs otages, ce qui a comporté un prolongement de quelques heures de leur détention. A la fin, les religieuses – qui étaient retenues contre leur volonté dans la ville de Yabroud, contrôlée par les rebelles – sont arrivées libres à la périphérie de la ville libanaise de Yabouss, dans le nord-est du pays, avant d’être transportées, aux premières heures du lundi 10 mars, jusqu’à la ville de Jdaidet Yabouss, où elles ont été accueillies par le Général Abbas Ibrahim, chef de la Sûreté libanaise et principal artisan de leur libération. L’une des religieuses, Mère Aghiah, a indiqué dans une déclaration reprise par les moyens de communication libanais, qu’au cours de leur détention, tous les otages ont été bien traités et que les ravisseurs « ont été très doux et gentils ».
Dans le cadre des négociations mises en œuvre pour obtenir leur libération, des contacts directs ont eu lieu entre fonctionnaires syriens et qataris, bien que le Qatar soit l’un des principaux sponsors de l’opposition syrienne. Selon des sources des services de sécurité reprises par la presse locale, le chef des services de renseignement qataris, Saadeh al-Kbeisi, aurait rencontré à Damas son homologue syrien, le Général Ali Mamlouk afin de discuter de la libération des moniales. (GV) (Agence Fides 10/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network