http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-04

AMERIQUE/MEXIQUE - 200 prêtres dans les prisons à l’occasion du Mercredi des Cendres pour porter espérance et encouragement

Monterrey (Agence Fides) – Mercredi 5 mars, début du Carême, environ 200 prêtres se rendront dans les prisons de l’Etat du Nouveau Léon en vue d’une célébration qui comprendra l’imposition des cendres aux détenus. C’est ce qu’indique S.Exc. Mgr Rogelio Cabrera López, Archevêque de Monterrey, dans une note envoyée à l’Agence Fides. Un groupe se trouvera à la prison de Topo Chico, un autre se rendra dans celle d’Apodaca et un autre encore dans les prisons de Cadereyta.
« Nous voulons que ce geste aide tout un chacun, en premier lieu nous prêtres, à prendre conscience du devoir que nous avons d’aider nos frères qui se trouvent dans les pires conditions et porte une parole d’espérance et d’encouragement à nos frères en prison » a expliqué Mgr Cabrera. En outre, les détenus qui le demanderont pourront également se confesser.
Cette année, l’Archevêque présidera l’imposition des Cendres en la Cathédrale de Monterrey à 07h00 avant de se rendre, avec le premier groupe de prêtres, à la prison de Topo Chico. En effet, il a obtenu une autorisation de deux heures – de 10h00 à 12h00 – pour assister les détenus dans le cadre de cette occasion particulière. « Le Carême est le bon moment pour abandonner toute superficialité – souligne l’Archevêque – celle-là même qui menace et détruit la dignité humaine. C’est un moment spécial durant lequel nous devons nous engager non seulement à faire des sacrifices comme par exemple nous priver de quelques aliments, mais aussi pendant lequel nous devons nous demander quoi faire pour aider concrètement ceux qui en ont le plus besoin ».
L’action de l’Eglise catholique dans les prisons est devenue au Mexique un grand défi, dans un climat de violence qui, malheureusement, continue à intéresser la société. De nombreux détenus continuent en effet à diriger depuis la prison l’activité des bandes criminelles qui sévissent à l’extérieur. L’Eglise est intervenue de manière ferme lorsqu’il a été question du problème des prisons dans le pays (voir Fides 16/10/2012). (CE) (Agence Fides 04/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network