http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-03

ASIE/IRAQ - Plainte d’un député chrétien à propos de la déprédation des terrains des chrétiens émigrés avec la complicité de fonctionnaires corrompus

Kirkuk (Agence Fides) – L’homme politique chrétien Imad Youkhana, responsable de l'Assyrian Democratic Movement (Zowaa) et député au Parlement irakien, a dénoncé un certain nombre de fonctionnaires de la province de Ninive après avoir recueilli des témoignages probants sur un système de corruption au travers duquel de nombreuses propriétés – terrains et maisons – appartenant à des chrétiens changent de propriétaire de manière illicite et occulte sans aucun mandat de la part de leurs légitimes propriétaires. La fraude, liée à un système de pots-de-vin, a lieu en accord avec des préposés au registre des propriétés immobilières et se trouve facilitée par le fait qu’une grande partie des propriétaires chrétiens a quitté le pays depuis des années. Selon les sources officielles du parti Zowaa, Imad Youkhana a sollicité une intervention rapide de la part des gouvernements local et fédéral afin de démanteler le système en question, d’en identifier les responsables et de restituer les propriétés ayant changé de mains de manière illicite à leurs légitimes propriétaires. L’homme politique a également invité les chrétiens irakiens émigrés à vérifier l’état des propriétés qu’ils ont laissé en Irak et à réaffirmer leurs droits sur celles-ci, impliquant dans cette action les Ambassades irakiennes à l’étranger.
En septembre dernier, un attentat dans les environs de l’habitation d’Imad Youkhana avait provoqué plus de 50 blessés. Au début de 2006, Yaqo Youkhana, le père d’Imad, 70 ans, avait été tué à Kirkuk par les troupes américaines lors de la dispersion d’une manifestation suite à l’augmentation du prix du carburant.
En novembre dernier, la première conférence promue par l’organisation des « Amis de Bartala » afin de dénoncer des intrigues visant à troubler les équilibres démographiques dans la Plaine de Ninive et d’autres zones dans lesquelles sont historiquement concentrées les communautés chrétiennes autochtones avait souhaité l’introduction de mesures de contrôle permettant d’empêcher que le marché immobilier et la vente ou les acquisitions illégales de terrains aient un caractère intimidateur à l’égard des chrétiens. (GV) (Agence Fides 03/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches