http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-10

ASIE/MALAISIE - Appel de responsables civils et religieux en faveur d’une nouvelle année à l’enseigne de l’harmonie

Kuala Lumpur (Agence Fides) – La nouvelle année qui vient de commencer avec le début de l’année lunaire doit être porteur de paix, d’harmonie et d’unité nationale. Tel est l’appel lancé par des responsables civils et religieux qui ont pris acte des nouvelles tensions sociales et religieuses qui préoccupent la société malaisienne. L’un des éléments qui a contribué à générer des tensions entre la majorité d’ethnie malay et de religion musulmane et les minorités d’autres religions est la controverse liée à l’usage du terme Allah de la part des chrétiens. Récemment, deux cocktails molotov ont été lancés contre une église catholique de Penang.
Le Premier Ministre malaisien Najib Razak a demandé à la population de travailler afin de construire « l’harmonie multiraciale et religieuse », invitant à rejeter « toute forme de violence ou d’extrémisme » et à « respecter l’Etat de droit et les croyances d’autrui ». S’est uni à lui le responsable de l’opposition, Anwar Ibrahim, exhortant les malaisiens à « protéger l’harmonie sociale difficilement acquise ». « Des rumeurs de haine et d’animosité cherchent actuellement à suffoquer l’harmonie, la coopération et la compréhension que nous sommes parvenus à construire difficilement » – a remarqué Liow Tiong Lai, Président de la Malaysian Chinese Association (MCA) – ajoutant que « les citoyens désirent la stabilité. Nous devons vivre l’acceptation et la compréhension de l’autre ».
Les responsables religieux ont fait écho aux responsables civils. Hermen Shastri, Secrétaire général du Conseil des églises de Malaisie a déclaré que « la majeure partie des malaisiens aime la paix et ne répondra pas aux provocations », alors que Eu Hong Seng, Président de la Christian Federation of Malaysia, a invité pour sa part tous les responsables, civils et religieux, « à résoudre des questions délicates au travers d’un dialogue sincère ». Le responsable islamique Mujahid Yusof Rawa, membre du Conseil consultatif de l’unité nationale, s’est déclaré rassuré par le fait que « les malaisiens rejettent la haine et l’extrémisme », invitant les moyens de communication de masse à donner de l’importance aux initiatives de paix. De son côté, Sardar Jagir Singh, Président du Malaysian Consultative Council of Buddhism, Christianity, Hinduism, Sikhism and Taoism, qui rassemble toutes les minorités religieuses, a demandé « une absence totale de tolérance envers ceux qui créent inimitié raciale et religieuse ». (PA) (Agence Fides 10/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

ASIE/MALAISIE