http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-07

ASIE/PHILIPPINES - Simples embarcations transformées en cliniques mobiles

Guiuan (Agence Fides) – Pour avoir la possibilité de distribuer des aides médicales et humanitaires dans cinq îles sises au sud de Guiuan, touchées par le typhon Haiyan, l’ONG Médecins sans frontières a organisé des cliniques mobiles à bord d’embarcations. Chaque équipe comprend un médecin, deux infirmiers, un psychologue, un traducteur et deux opérateurs sanitaires philippins. Les structures mobiles en question peuvent soigner jusqu’à 200 patients par jour, exécutant les interventions mineures sur les îles et transférant les cas les plus complexes à l’hôpital de MSF à Guiuan. Sur la base des témoignages diffusés par les opérateurs travaillant dans ces cliniques, la priorité était d’atteindre les zones les plus isolées. Les habitants, demeurés complètement isolés suite à la destruction de leurs embarcations et au manque de moyens de transports disponibles pour quitter les îles en question, n’ont pas été en mesure de communiquer avec qui que ce soit. Nombreux sont ceux qui ont été blessés suite à l’écroulement de leur maison ou à la chute d’arbres. Parmi les détritus, le verre et les boites, des personnes privées de chaussures se blessent aisément, pouvant également présenter de graves blessures aux jambes. L’un des médecins a visité 250 patients en une seule journée. S’il pleut, les routes deviennent boueuses et les fourgons ne peuvent poursuivre leur chemin. Les opérateurs cheminent difficilement le long des sentiers pour transporter des médicaments et des appareillages. Le climat, chaud et humide, cause un fort risque d’infection de la peau et provoque des cas de tétanos. Des patients souffrent de stress et de troubles psychosomatiques, de souffrance physique, de dépression, d’engourdissement des mains et des pieds, de maux de tête, de palpitations et d’insomnie.
L’une des plus petites îles visitées par les opérateurs se somme Victory. Elle peut être traversée en 15 mn. Soixante personnes y vivent et toutes ses maisons ont été détruites. Les disparus sont encore nombreux sachant que plus de la moitié sont des enfants. Les îles sont encore complètement détruites et il faudra beaucoup de temps pour qu’une reprise intervienne. Au cours des deux mois pendant lesquels MSF a travaillé aux Philippines, les équipes d’urgence ont effectué 66.795 visites, 1.552 hospitalisations de patients, 365 opérations chirurgicales et assisté à 395 accouchements. L’ONG a également distribué 62.925 articles relevant de l’aide humanitaire, dont des kits pour la reconstruction, des abris, des kits pour l’hygiène et des ustensiles de cuisine. (AP) (Agence Fides 07/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network