http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-08

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Prêtres catholiques et pasteurs protestants en première ligne pour sauver des vies : témoignages exclusifs pour Fides

Juba (Agence Fides) – L’affrontement politique en cours au Soudan du Sud entre le Président Salva Kiir et l’ancien Vice-président Riek Machar a vite pris une dimension ethnique et tribale, opposant les deux principales tribus du pays : les dinka – à laquelle appartient Kiir – et les nuer – tribu dont fait partie Machar.
Selon les témoignages recueillis par le Père Mark Opere Omolm, prêtre sud soudanais, et envoyés à l’Agence Fides, différents religieux des deux ethnies ont œuvré afin de protéger et de sauver des vies. « Ce que ces personnes ont fait mérite d’être raconté au public afin de souligner avec force le rôle que les églises peuvent jouer afin de modeler l’avenir de notre pays » déclare le Père Omolm.
Voici les épisodes portés à notre connaissance par le prêtre en question : « Abraham Makuac, pasteur évangélique d’ethnie dinka, a sauvé la vie de plusieurs nuer au cours des affrontements à Juba. Bien qu’ayant perdu un frère, brutalement tué au cours des affrontements, il a ouvert sa maison et son église pour y cacher des civils innocents.
Micheal Abang, pasteur presbytérien de la tribu des Shilluk, s’est dépensé afin de sauver plusieurs vies au cours des affrontements de Marakal. Il a lui aussi ouvert son église afin d’y accueillir les évacués et de protéger les dinka et les nuer. Au lendemain des affrontements, il a été vu participer à la récupération et à la sépulture des corps des victimes.
Le Père Paulino Lual, franciscain d’origine dinka, a créé un réseau de bénévoles dinka afin de protéger la population nuer d’Aweil. Ce prêtre est connu pour son courage et sa fermeté en ce qui concerne la condamnation du tribalisme, de la corruption et de toute forme de mal social dans le pays. Le Père Lual a même risqué d’être tué par des militaires issus de sa tribu, irrités par la protection que cet homme de Dieu fournissait à la population d’origine nuer.
Le Père Joseph Makuei, prêtre catholique nuer, a organisé quant à lui un groupe de bénévoles de son groupe ethnique afin de protéger et de sauver les dinka de Bentiu. Le prêtre en question, avec ses bénévoles, a accompagné personnellement les membres de la communauté dinka au siège local de l’ONU afin qu’ils y obtiennent une protection ». (L.M.) (Agence Fides 08/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network