http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-02

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Appel conjoint à l’ONU de l’Archevêque de Bangui et de l’imam

Bangui (Agence Fides) – Malgré l’intervention de troupes françaises et africaines, la situation demeure précaire en République centrafricaine. « La République centrafricaine se trouve encore au bord d’une guerre ayant des aspects religieux » indique S.Exc. Mgr Dieudonné Nzapalainga, Archevêque de Bangui, tout comme Omar Kobine Layama, imam de la capitale centrafricaine dans le cadre d’un appel conjoint publié par le quotidien français Le Monde. « Plus de deux millions de personnes ont désespérément besoin d’aide, et environ 40.000 sont massées dans la zone de l’aéroport de Bangui, sans abri et sans toilettes » écrivent les deux responsables religieux qui lancent un appel en faveur de l’envoi urgent dans le pays « d’une force de l’ONU en vue du maintien de la paix, force qui devra être dotée des ressources nécessaires afin de protéger les civils de manière satisfaisante ».
Entre temps, le réseau Caritas s’est mobilisé afin de porter secours aux victimes du chaos et de la violence. La Caritas américaine (Catholic relief services – CRS), avec l’appui du Secours catholique (français), a lancé un programme en faveur de Bossangoa, ville du nord du pays où des dizaines de milliers de personnes se sont réfugiées dans les environs de la mission catholique depuis le début des combats. Le programme en question, qui durera jusqu’en août prochain, prévoit également la distribution d’aides sur un autre site, où la majeure partie des évacués est musulmane. (L.M.) (Agence Fides 02/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network