http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-05

AMERIQUE/VENEZUELA - Appel de l’Archevêque de Caracas à participer aux élections municipales : voter est « une obligation morale »

Caracas (Agence Fides) – « Le vote est une importante obligation morale. Il s’agit de renforcer la démocratie et d’assurer le bien-être des vénézuéliens dans chacune des communes. Nous sommes tous appelés à participer activement, de manière décidée et solidaire. C’est le moment de voter ! ». C’est ce que l’on peut lire dans le communiqué de l’Archidiocèse de Caracas invitant les fidèles à exercer leur droit de vote Dimanche prochain, 8 décembre, dans le cadre des élections municipales.
Dans le document, articulé en six points, S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino, Archevêque de Caracas, et les Evêques auxiliaires, soulignent certains aspects de cet événement important de la vie nationale. « Rappelons une fois encore que le vote est secret. Rejetons les menaces indues. Le vote libre est un droit que nous devons exercer avec courage, détermination et selon notre conscience. Le Conseil national électoral est tenu de mettre en place les mesures nécessaires afin que les élections, tant en ce qui concerne leur préparation que leur déroulement, se déroulent avec toutes les garanties d’impartialité, de fiabilité et de transparence. Il faut absolument éviter tout opportunisme, en particulier l’usage de ressources de l’Etat pour promouvoir la victoire d’une partie » est-il écrit dans le texte envoyé à l’Agence Fides par l’Archidiocèse de Caracas.
Dans l’exercice de leur mission d’artisans de paix, les Evêques lancent un appel an faveur d’une participation active à ce moment de la vie politique du pays. Le document se clôture par la bénédiction et par l’invocation de la protection de Notre-Dame de Coromoto, patronne du Venezuela.
Dans la capitale, le climat est très tendu, en ce que les groupes d’opposition se sont organisés depuis longtemps afin de voter contre les représentants du gouvernement. L’actuel maire de Caracas, Antonio Ledezma, a rejeté l’accusation qui lui a été faite par le gouvernement selon laquelle l’opposition promeut la violence, et il a déclaré à la presse locale que « le peuple a le droit de protester mais la meilleure manière de le faire est de se rendre aux urnes ». (CE) (Agence Fides 05/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network