http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-05

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Intenses fusillades à Bangui et fuite de civils

Bangui (Agence Fides) – D’intenses fusillades ont lieu à Bangui, capitale de la République centrafricaine, à la veille de la votation du Conseil de Sécurité de l’ONU relative à l’adoption d’une résolution autorisant l’intervention des troupes africaines et françaises dans le pays. « Nous avons reçu communication de notre correspondant à Bangui que, depuis 05h00 ce matin, les habitants ont été réveillés par d’intenses fusillades dans les quartiers nord de la ville comme dans le centre » déclare à l’Agence Fides Valérie Kaye, une responsable de la Caritas Internationalis. Selon la Caritas, 10.000 personnes se sont enfuies de la ville pour échapper aux combats alors que pour le moment, on est sans nouvelle du nombre de victimes.
Les antibalaka, groupes d’autodéfense s’étant formés voici quelque temps pour combattre les rebelles de la coalition Seleka, avaient déclaré qu’ils entendaient prendre le contrôle de Bangui à compter du 1er décembre. Il semble que cette milice ait décidé d’attaquer la capitale à la veille de l’approbation de la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU donnant mandat à la force de l’Union africaine en République centrafricaine (MISCA), déjà présente sous le nom de FOMAC, de se déployer pour une période de 12 mois dans le but de protéger les civils, de rétablir l’ordre et la sécurité, de stabiliser le pays et de faciliter l’envoi des aides humanitaires aux populations en difficulté.
La résolution devrait également autoriser les forces françaises présentes dans le pays à « prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la MISCA dans l’exécution de son mandat ». (L.M.) (Agence Fides 05/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network