http://www.fides.org

Asia

2003-07-03

ASIE / TURQUIE - NOUVEL ELAN OECUMENIQUE GRACE AU SYMPOSIUM SUR PAUL DE TARSE A ANTIOCHE

Antioche (Agence Fides) – « Ce Symposium a ouvert de nouvelles perspectives au dialogue oecuménique et inter-religieux. Le débat et les contenus exposés ont concerné de nombreux professeurs universitaires, des étudiants, des hommes politiques, des dirigeants religieux, le maire et le muphti d’Antioche ». C’est ainsi que le Père Domenico Bertogli, Capucin missionnaire à Antioche a commenté à l’agence Fides le symposium consacré à Paul de Tarse qui s’est tenu les 28 et 29 juin à Antioche.
Le Congrès, sur le thème « Paul Apôtre entre Tarse et Antioche, Archéologie, Histoire, Religion », a été organisé par l’Institut Franciscain de Spiritualité, de l’Université Pontificale « Antonianum » de Rome, en collaboration avec l’Université Mustapha Kemal d’Antioche, et avec l’Association « Eteria ». Il a vu la participation d’experts d’histoire et de spiritualité de niveau international, et de hautes autorités civiles et religieuses de Turquie.
« L’Eglise en Turquie, explique-t-il, veut mettre en valeur la grand patrimoine historique, culturel et religieux du Pays ». L’initiative a été fortement soutenue par Mgr Ruggero Franceschini, Vicaire Apostolique d’Anatolie, qui a souhaité que l’on développe le dialogue, la connaissance et la compréhension avec les autorités civiles et religieuses du pays. Au Symposium, qui est le 8° du genre, on a parlé des endroits où a vécu l’Apôtre Paul (Tarse, Antioche, Athènes et Corinthe), de la Lettre aux Ephésiens et aux Colossiens, et de sa personne.
Une cérémonie œcuménique suggestive a eu lieu le 29 juin à la « Grotte de Saint Pierre », une grande cavité sur la montagne qui domine Antioche, considérée comme la première église chrétienne de la région. Présidée par Mgr Edmond Farhat, Nonce Apostolique en Turquie, elle a rassemblé les représentants de l’Eglise orthodoxe et arménienne. « Des fidèles catholiques, orthodoxes, raconte le Capucin, et même des musulmans ont prié, et se sont serrés la main. Ces gestes renouvellent les espérances pour un avenir d’harmonie inter-religieuse en Turquie » (P.A.)
(Agence Fides, 3 juillet 2003, 28 lignes, 335 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network