http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-28

AMERIQUE/HAITI - Point de situation

Jimani (Agence Fides) – La situation humanitaire des haïtiens qui cherchent refuge en République dominicaine a empiré au cours de ces derniers jours. Le groupe de soutien pour les rapatriés et les réfugiés (GARR) indique qu’après le meurtre de deux dominicains de la part d’un certain nombre de malfaiteurs haïtiens, la persécution à l’encontre des réfugiés s’est aggravée. Entre le 23 et le 24 novembre, 347 haïtiens ont été rapatriés à la frontière entre Jimani et Malpasse, dont 107 enfants, l’un d’entre eux ayant seulement trois ans.
Selon le GARR, ces personnes ont dû chercher l’aide de la police pour échapper à la furie des dominicains, qui voulaient venger la mort de leurs compatriotes. Des rumeurs non confirmées se sont par ailleurs répandues indiquant que, dans différentes localités frontalières, des haïtiens auraient été lynchés. Dans la note envoyée à Fides, le GARR a fait mention de la mort de quatre haïtiens de Grand-Bois/Cornillon.
La population d’Haïti continue à fuir le pays. Voici seulement deux jours, le monde a appris la tragédie dans le cadre de laquelle une trentaine de migrants haïtiens avait trouvé la mort au large des côtes de Staniel Cay, dans l’archipel des Bahamas suite au naufrage d’un voilier de 12 mètres sur lequel étaient amassées plus de 130 personnes désireuses d’atteindre les Etats-Unis. (CE) (Agence Fides 28/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network