http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-16

AFRIQUE/LIBYE - Calme précaire après les affrontements d’hier soir qui ont fait au moins 32 morts

Tripoli (Agence Fides) – 32 morts au moins et plus de 400 blessés: tel est le bilan, encore provisoire, des affrontements qui ont eu lieu hier, 15 novembre, à Gharghour, un faubourg de Tripoli, lorsqu’une manifestation pacifique réunie devant le siège de la milice originaire de Misrata a dégénéré.
La foule s’était rassemblée à l’appel des autorités religieuses islamiques afin de demander la dissolution des différentes milices, créées durant la guerre civile de 2011, et l’intégration de leurs membres au sein des forces de police et de l’armée.
Dans un premier temps, face à l’avancée de la foule, les miliciens ont tiré en l’air pour disperser le cortège mais ils ont ensuite ouvert le feu à hauteur d’homme. Par représailles, d’autres groupes armés ont attaqué le siège de la milice de Misrata, déclenchant une bataille dans la moitié du quartier. Des renforts sont arrivés de Misrata et la milice est parvenue à reprendre le contrôle de son siège de Tripoli. La station radio et télévisuelle de Misrata a en outre affirmé que, parmi les manifestants, se trouvaient des partisans du défunt dictateur Kadhafi et que ces derniers auraient été à l’origine des coups de feu.
Ce matin à Tripoli règne un calme précaire alors qu’à Tobrouk, a eu lieu hier une manifestation de solidarité avec les victimes de la capitale et contre les milices, d’autres étant prévues pour aujourd’hui. (L.M.) (Agence Fides 16/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network