http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-11

AMERIQUE/BOLIVIE - Message des Evêques en clôture de l’Année de la Foi : « la foi est un trésor pour vivre comme des enfants de Dieu »

Cochabamba (Agence Fides) – Dimanche 10 novembre, les Evêques de Bolivie, réunis dans le cadre de leur 96ème Assemblée ordinaire, ont concélébré la Messe dans la Cathédrale de Cochabamba à l’occasion de la clôture de l’Année de la Foi. La note, envoyée à l’Agence Fides par la Conférence épiscopale bolivienne (CEB), indique qu’au cours de la Messe, S.Exc. Mgr Oscar Aparicio, Evêques aux Armées et Président de la CEB, a donné lecture du Message intitulé : « Le disciple vit de la foi ». Le texte s’adresse à tous les hommes et femmes qui, dans le monde du travail, au sein de la famille, selon le rôle social et politique qu’ils exercent, s’engagent chaque jour à construire un pays meilleur.
« Au terme de l’Année de la Foi – indique le message – nous vous saluons tous avec joie et nous rendons grâce à Dieu dans le même temps pour ce don précieux. Avec le Pape François, nous pouvons réellement dire que « nous sommes des vases d’argile, fragiles et pauvres mais que nous portons à l’intérieur un grand trésor » que nous sommes appelés à partager avec les autres ».
Parmi les passages les plus significatifs, on retiendra celui-ci : « Croire en un Dieu qui est Père signifie vivre dans la confiance parce que le Père sait de quoi nous avons besoin. C’est aussi célébrer le fait que ce monde a un sens. Nous croyons et confessons que Jésus Christ est le Fils de Dieu, unique et vrai, qu’Il est pleine manifestation du Père qui nous aime à travers l’amour et le pardon menant à la conversion afin que, ainsi transformés en « hommes nouveaux », nous puissions le suivre et devenir ses disciples. Nous croyons au Saint-Esprit qui nous anime, nous confirme, nous renforce et sanctifie chaque jour. Il est présent dans notre vie, motive nos luttes pour la justice et pour un monde meilleur. A chaque aube, Il renouvelle notre espérance et réaffirme nos liens de fraternité et de communion avec les frères de la communauté chrétienne, de manière à pouvoir partager les joies et les espérances, les larmes et les angoisses des hommes de notre société, surtout des pauvres et des affligés par de nombreux maux et problèmes et nous accompagne tous dans notre service du Royaume de Dieu au travers de la construction d’une société nouvelle ». (CE) (Agence Fides 11/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network