http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-18

ASIE/PHILIPPINES - Augmentation des dégâts constatés du séisme et présence de nombreux religieux Camilliens sur place

Bohol (Agence Fides) – Le violent séisme qui a touché Bohol et Cebu, aux Philippines, le mardi 15 octobre (voir Agence Fides 17/10/2013) et dont l’épicentre se trouve à quelques 33 Km en dessous de Carmen (Bohol) a causé de sérieux dégâts, des infrastructures ayant été détruites, des édifices s’étant écroulés, dont des couvents et des Paroisses. Selon les nouvelles envoyées à l’Agence Fides par la Camillian Task Force (CTF), « le nombre de morts continue à augmenter. Les secours cherchent à atteindre les patients d’un hôpital s’étant écroulé et des villages de montagne où l’on craint qu’un nombre non précisé de personnes ait été pris au piège à cause d’un glissement de terrain. Les familles touchées sont jusqu’à présent 441.709 ». Différentes églises en pierre remontant à plusieurs siècles ont été broyées et de vastes zones sont encore privées d’énergie électrique. De nombreux ponts et routes ont été endommagés, rendant difficiles les opérations de secours. Alors que les interventions se poursuivent, on s’attend malheureusement à ce que le nombre des morts augmente – peut-on lire parmi les nouvelles reçues. Bohol est une province de laquelle proviennent de nombreux religieux Camilliens et des séminaristes. La ville de Maribojoc est l’une de celles qui a été le plus fortement touchées. Le Père Aris Miranda, qui est le coordinateur de la CTF, provient de cette ville tout comme les Pères Bryan Rances et Samuel Quarto, heureusement tous sains et saufs, ainsi que leurs parents même si leur maison a été endommagée. « Le Frère Arimbuyutan est encore bloqué dans la zone où il se trouvait alors qu’il assurait le suivi de la promotion vocationnelle. On est en revanche encore sans nouvelle des parents du Père Ruben Mandin dans la mesure où la ligne de communication et les infrastructures routières ont été gravement endommagées ». Selon de nouvelles mises à jour, envoyées à Fides par le Frère Dan Cancino, de la Commission de la Santé de la Conférence épiscopale des Philippines, « dans les quatre villes de Carmen, Maribojoc, Cortes et Loon, l’énergie électrique fait encore défaut, sachant que les trois dernières sont encore isolées et atteignables seulement par la mer. Le Frère Yking s’est rendu sur place afin d’effectuer une première évaluation. Les premiers secours, les médicaments, la nourriture et l’eau sont transportés à partir de Cebu ou de Manille jusqu’à Tagbilaran ». La CTF Philippines réalise actuellement une rapide évaluation des situations d’urgence grâce à l’aide des anciens séminaristes camilliens de Bohol, qui se déplacent dans les villes touchées afin de recueillir des données et des informations. La CTF centrale a, pour sa part, lancé un appel à la prière en faveur des survivants à toutes les familles ou communautés. (AP) (Agence Fides 18/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network