http://www.fides.org

Africa

2003-07-02

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE)- APPEL DE BUNIA: "AIDEZ-NOUS A CONSTRUIRE UNE CULTURE DE PAIX"

Bunia (Agence Fides) – « Quand les troupes internationales sont arrivées ici à Bunia, nous espérions tous qu’elles contribueraient à ramener la paix ; malheureusement toutefois, leur attitude laisse perplexes », déclare un observateur local contacté par l’Agence Fides à Bunia, dans le nord-est de la République Démocratique du Congo. Ces mois derniers, la ville a été au centre de violents combats entre les milices Hema et Lendu. Pour arrêter les belligérants, la communauté internationale a décidé d’envoyer une force de paix guidée par la France. Les troupes internationales ont commencé à se déployer dans la ville à la fin du mois de mai.
« A Bunia le calme est revenu, mais il reste un division profonde dans la population. L’attitude des soldats étrangers n’aide malheureusement pas à établir un climat de confiance entre les habitants. Les militaires, par exemple, aux postes de contrôle, demandent aux gens à quelle ethnie ils appartiennent, renforçant ainsi l’ethnisme qu’il faut absolument éviter, parce que cela met de l’huile sur le feu. La population en outre est mécontente de l’attitude des soldats durant les perquisitions. L’impression qui se répand chez les gens, c’est que les militaires de la force internationale prennent parti pour les uns au lieu d’être neutres. Notre préoccupation c’est que, lorsque la force multinationale se retirera de Bunia, la guerre ne reprenne avec plus de violence qu’auparavant, parce que les problèmes qui sont à la base du conflit n’auront pas été résolus. Si la communauté internationale veut vraiment mettre fin à ce conflit, elle doit promouvoir une culture de paix ». (L.M.)
(Agence Fides, 2 juillet 2003, 20 lignes, 266 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network