http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-26

AMERIQUE/MEXIQUE – Selon l’Archevêque d’Acapulco, il des Paroisses sont encore isolées et une ville serait enfouie sous un éboulement

Guerrero (Agence Fides) – Plus de 115 morts, environ 60 disparus, 40.000 touristes bloqués, des inondations, des glissements de terrain, la faim, le désespoir, l’incertitude et quelques 238.000 sans abri : tel est le premier bilan de l’ouragan Manuel selon les autorités mexicaines après le tragique événement du 15 septembre dans l’Etat de Guerrero, dans le sud-ouest du Mexique. L’Etat en question est divisé en sept régions (Acapulco, Costa Chica, Zone centre, Costa Grande, Montagna, Zone Nord et Tierra Caliente), toutes frappées de quelque manière par les phénomènes naturels dénommés Ingrid et Manuel.
« Les situations dérivant de la tempête tropicale Manuel qui a touché tout le Mexique et en particulier l’Etat de Guerrero ont causé des dommages à la ville d’Acapulco, en particulier à la partie appelée Acapulco Diamante. En Costa Grande, plusieurs ponts se sont écroulés et les Paroisses de Coyuca, Espinalillo, San Jeronimo et Tecpan sont isolées et ne parviennent pas à recevoir de l’aide » a déclaré l’Archevêque d’Acapulco, S.Exc. Mgr Carlos Garfias Merlos à la source de Fides.
Mgr Garfias a également déclaré que, dans la zone de Costa Grande, où a eu lieu l’éboulement d’une montagne, la moitié de la population de la ville de La Pintada, où se trouve la Paroisse Paradis, a été ensevelie. « Il s’agit d’une véritable tragédie parce que malheureusement, de nombreuses personnes sont demeurées sous la boue et la terre ».
L’Evêque a demandé à la communauté catholique de tout le pays d’être solidaire et d’aider ceux qui ont tout perdu. L’Eglise catholique, par l’intermédiaire de la Caritas, a mis en place un réseau afin d’accueillir les sans abri et de venir en aide aux familles. (CE) (Agence Fides 26/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network