http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-23

AMERIQUE/MEXIQUE - Poursuite de l’accueil des ressortissants d’Amérique centrale de la part de l’Eglise : « les migrants ne sont pas des criminels »

Tlaxcala (Agence Fides) – « La Maison du Migrant du Sacré-Cœur, qui se trouve à Apizaco (Tlaxcala) ne fermera pas ses portes » : c’est ce qu’a annoncé l’Evêque du Diocèse de Tlaxcala, S.Exc. Mgr Francisco Moreno Barron, intervenu afin de démentir la nouvelle apparue récemment dans les media à propos de la fermeture du centre d’accueil (voir Fides 21/08/2013). A ce propos, le responsable de la Pastorale sociale du Diocèse de Tlaxcala, le Père Marco Antonio Padilla Aguilar, a déclaré que « il faut restructurer et renouveler le siège actuel parce qu’il en a réellement besoin ».
Selon la note envoyée à l’Agence Fides par une source locale, la moyenne du nombre de migrants originaires d’Amérique centrale qui arrive dans ce centre se situe entre 80 et 100 par jour. Il est donc nécessaire de trouver les ressources minimales permettant de leur prêter l’attention due au cours de leur période de passage qui va d’un à deux jours en moyenne. « Les migrants originaires d’Amérique centrale ne sont pas des criminels, bien que les gens tendent à les présenter de la sorte mais ils cherchent seulement un lieu où passer la nuit et il est de notre responsabilité de les accueillir » a déclaré le Père Padilla.
Le Père Padilla a en outre souligné qu’il existe des problèmes économiques qui influent sur la poursuite de ce service au profit des migrants « mais nous sommes à la recherche de soutiens et nous frappons à toutes les portes, parce qu’il est nécessaire de sensibiliser la population du Tlaxcala. C’est seulement ainsi que nous serons en mesure d’aller de l’avant, en organisant des événements en vue de la collecte de fonds. Mais le premier pas demeure en tout état de cause la prise de conscience ». (CE) (Agence Fides 23/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network