http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-18

ASIE/PHILIPPINES - Veillée pour la paix à Zamboanga le 21 septembre avec la participation du gouvernement, de l’Eglise et de la société civile

Manille (Agence Fides) – Une imposante manifestation et une veillée pour la paix à Zamboanga et dans le sud des Philippines verront réunis, le 21 septembre, dans les rues de la capitale, Manille, le gouvernement, l’Eglise catholique et de nombreuses organisations de la société civile. Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, les Philippines dédieront donc la célébration de la Journée internationale de la Paix, proclamée par l’ONU pour le 21 septembre, à Zamboanga, théâtre au cours de ces derniers jours de violents affrontements entre les rebelles du Front de libération national Moro et l’armée philippine.
La veillée, organisée par le Bureau gouvernemental qui suit le processus de paix dans le sud des Philippines (Office of the Presidential Adviser on the Peace Process, OPAPP), dirigé par une catholique, Mme Teresita Deles, s’est immédiatement étendue à l’Eglise catholique, aux associations et aux mouvements qui demandent et oeuvrent pour la paix dans le sud de l’archipel. « Allume une bougie pour la paix à Zamboanga » : tel est le slogan que l’on peut trouver dans la note de convocation de l’événement parvenue à Fides. Le document cite également un passage de la Bible : « Je puis tout en Celui qui me rend fort » (Ph 4, 13) afin d’indiquer que « la paix est possible » et qu’elle constitue un désir répandu. La manifestation se conclura par un message de paix et un concert pour la paix.
Valeria Martano, responsable pour l’Asie de la Communauté de San Egidio – qui sera présente à la veillée au travers des membres de la communauté de Manille – remarque que « aujourd’hui, aux Philippines, malgré les difficultés et les résistances, il existe une volonté de paix des deux côtés : celui du gouvernement et celui des groupes rebelles. Au sein de la société philippine également prend pied une culture de coexistence. Il s’agit de mettre en place un processus de paix inclusif, qui tienne compte de toutes les composantes et réalités présentes sur le territoire ».
La Communauté de San Egidio participe officiellement au groupe international de contact composé depuis aujourd’hui de quatre ONG et dont le but est de faciliter les sessions de négociation entre le gouvernement philippin et les rebelles. Dans le cadre des sessions officielles de négociations – dont une se déroule ces jours-ci à Kuala Lumpur – outre les médiateurs institutionnels que sont le gouvernement malais et l’organisation de la Conférence islamique, sont également présentes les ONG Henry Dunant Centre for Humanitarian Dialogue ayant son siège sur le territoire de la Confédération helvétique, Conciliation Ressources, ayant son siège à Londres, et Muhammadhya, formation musulmane indonésienne… (PA) (Agence Fides 18/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network