http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-10

AFRIQUE/EGYPTE - Selon Al Azhar, la révision de la Constitution ne reniera pas l’identité islamique de la nation

Le Caire (Agence Fides) - L'identité islamique de l’Egypte demeurera confirmée par la Constitution qui sortira de l’actuelle phase de révision, avec l’accord des Eglises chrétiennes. C’est ce qu’a déclaré l’Université d’Al Azhar dans un communiqué publié samedi dernier. Par ce biais, la plus haute institution culturelle et religieuse de l’islam sunnite a garanti que la révision en cours du texte constitutionnel actuellement en vigueur – fortement empreint d’islamisme – n’abolira pas les références à l’islam en tant que matrice de l’identité nationale. Au cours de cette phase de révision – explique le communiqué – Al Azhar concorde avec les trois Eglises égyptiennes sur la nécessité « d’obtenir une Constitution qui souligne l’identité islamique de l’Egypte et donne la priorité à la réconciliation nationale, au-delà des considérations politiques et partisanes ». Sur la base de ces lignes directrices générales, les représentants chrétiens au sein du Comité de révision constitutionnelle – appelé à clôturer ses travaux d’ici la fin du mois d’octobre – ne feront pas opposition.
Le Comité de révision de la Constitution, présidé par l’ancien Secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Mussa, compte 50 membres dont trois chrétiens : l’Evêque copte orthodoxe Paula, de l’Eparchie de Tanta, l’Evêque copte catholique S.Exc. Mgr Antonios Aziz Mina et le Président des communautés évangéliques en Egypte, Safwat al-Bayyady. Le parti islamiste salafiste Al Nour a décidé de prendre part au Comité alors que les Frères musulmans n’en font pas partie. (GV) (Agence Fides 10/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network