http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-04

AFRIQUE/LIBYE - Menaces d’interruption de la distribution d’eau à Tripoli

Tripoli (Agence Fides) – L’enlèvement d’Anoud Senoussi, fille de l’ancien responsable du renseignement du Col. Kadhafi, Abdullah Senoussi, a suscité des protestations de la part de la tribu Margani, à laquelle appartient la famille de la victime de l’enlèvement.
La tribu, qui vit à Sebha, dans le sud du pays, a menacé d’interrompre les fournitures en eau dans l’ouest du pays. Certains hommes de la tribu des Margani ont déjà saboté des centrales électriques fournissant de l’énergie aux pompes du Man-Made River, le gigantesque aqueduc construit à l’époque de Kadhafi qui prélève l’eau des nappes phréatiques fossiles en plein désert et la transporte sur plusieurs centaines de kilomètres jusqu’à la côte occidentale.
Des sources locales indiquent à Fides qu’à Tripoli, la distribution d’eau est, pour l’heure, régulière même si la population a commencé à faire des réserves de ce précieux élément par crainte d’interruptions de la fourniture. La tribu Margani a donné 72 heures aux autorités afin qu’elles retrouvent la jeune femme enlevée sous peine de voir les flux d’eau être interrompus de manière permanente.
Les hommes de la tribu ont en outre interrompu pendant quelques heures la circulation sur l’autoroute A7 qui relie le nord de la Libye au sud du pays.
Anoud Senoussi a été enlevée immédiatement après sa sortie de prison à Tripoli, où elle se trouvait incarcérée depuis 10 mois pour être entrée dans le pays en utilisant de faux documents d’identité. (L.M.) (Agence Fides 04/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network