http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-02

ASIE/SYRIE - Petite JMJ au sein de la ville martyre d’Alep

Alep (Agence Fides) – Alors que le Pape François célébrait à Rio de Janeiro la Messe clôturant les JMJ, les jeunes chrétiens de la ville martyr d’Alep se sont réunis eux aussi pour vivre une journée de prière et de partage en communion spirituelle avec les trois millions d’autres réunis sur la plage de Copacabana et pour s’entraider à conserver ensemble l’espérance, même dans la souffrance et la fatigue qui caractérise leur quotidien. Le Dimanche 28 juillet, 850 jeunes chrétiens appartenant à toutes les communautés chrétiennes de la métropole syrienne se sont donnés rendez-vous au Centre pour la Jeunesse George e Mathilde Salem des Pères Salésiens sis dans le quartier d’al-Sabeel, où ils ont vécu une journée de réflexion, de prière, de débat et de divertissement. Quatre Evêques catholiques ont participé à la journée, célébrant la Messe et se répartissant les tâches au cours des différents moments de réflexion et de prière. Le partage s’est conclu par la consécration des jeunes de Syrie au Cœur Immaculé de Marie. L’Evêque arménien catholique, S.Exc. Boutros Marayati décrit avec émotion à l’Agence Fides l’expérience vécue par les jeunes d’Alep : « J’ai été très étonné de voir tant de jeunes sans peur dans une ville défigurée par la guerre. Tous témoignaient une paix intérieure qui est certainement un don du Seigneur. Chez nombre d’entre eux, la crise prolongée et les souffrances vues de près pendant longtemps ont suscité un regard lucide et profond sur ce qui peut sauver racheter la vie en toute condition. La perception de la tendresse de Jésus pour chacun d’entre eux s’est accrue et nombreux son ceux qui commencent à penser à se consacrer au Seigneur dans la prière et dans le service de leurs frères. Nous avons fait trésor des paroles que le Pape François avait déjà prononcé au cours des premiers jours de la JMJ, de son appel à ne pas nous laisser voler l’espérance. Ces paroles ont illuminé toute notre journée ». La description de l’Evêque arménien catholique s’attarde longuement sur le miracle de la paix intérieure qu’il a ressenti chez les jeunes chrétiens d’Alep. « Ils ont essayer de contacter via Skype les jeunes présents à Rio – raconte à Fides Mgr Marayati – mais la liaison Internet ne fonctionnait pas. Le climat était détendu. Les jeunes ne paraissaient pas angoissés de se sentir assiégés ou de devoir craindre pour leur avenir en tant que chrétiens. Malgré le grand nombre de participants au rassemblement, il n’y avait aucune mesure de protection et aucune mesure d’autodéfense organisée et, grâce à Dieu, tout s’est bien passé ». (GV) (Agence Fides 02/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network