http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-20

AFRIQUE/EGYPTE - Témoignage de l’Evêque de Louxor, alors que « nous sommes tous cloîtrés chez nous et que les réserves alimentaires touchent à leur fin »

Le Caire (Agence Fides) – « Je pleure sur toute cette humanité simple, faite de musulmans et chrétiens, qui réside dans les villages de la zone qui n’a rien parce que les réserves alimentaires touchent à leur fin et que la population a peur de sortir de chez soi. Les personnes aisées elles-mêmes ne parviennent plus à acheter de la nourriture parce que tous les magasins sont fermés. Je voudrais me rendre chez eux pour les aider mais je ne peux le faire car je suis moi aussi isolé chez moi » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Youhannes Zakaria, Evêque copte catholique de Louxor qui a subi une tentative d’agression le vendredi 16 août (jour des manifestations organisées par les Frères musulmans pour protester contre la destitution du Président Morsi).
« Les manifestants pro Morsi, après avoir été chassés du centre de Louxor, sont arrivés sous les fenêtres de l’Evêché en criant « mort aux chrétiens ». Par chance, la police est arrivée à temps pour nous sauver. Maintenant, la police et l’armée surveillent la maison avec deux blindés » raconte l’Evêque.
« A Louxor, la situation est critique même si elle n’a rien de comparable avec celle de la Basse Egypte (Minya, Assiout) ou du Caire. Dans tous les cas, ici aussi, des désordres ont eu lieu, désordres au cours desquels différentes maisons de chrétiens ont été incendiées. Voici dix jours, en outre, dans un village proche d’ici, cinq chrétiens et un musulman ont été tués » déclare Mgr Zakaria. « Pour des raisons de sécurité, nous avons annulé les célébrations de l’Assomption, qui est fêtée ici le 22 août et non pas le 15. Chacun est cloîtré à son domicile. Je suis enfermé dans l’Evêché depuis 20 jours environ. Les forces de sécurité m’ont conseillé de ne pas sortir » ajoute l’Evêque.
Selon l’Evêque, la campagne contre les chrétiens mise en œuvre par les partisans de la Fraternité musulmane est due au fait qu’ils « pensent que les chrétiens sont à l’origine de la chute de Morsi ». « Il est vrai – ajoute-t-il – que les chrétiens ont participé aux manifestations contre Morsi mais ce sont 30 millions d’égyptiens qui sont descendus dans les rues, la majeure partie musulmans, contre le Président destitué. En attaquant les chrétiens, ils veulent jeter l’Egypte dans le chaos ».
Mgr Zakaria met à jour les chiffres relatifs aux destructions subies par les différentes confessions chrétiennes au cours de ces derniers jours. « Plus de 80 églises et différentes écoles chrétiennes ont été incendiées. Je rappelle qu’en Egypte, l’Eglise catholique gère, d’Alexandrie à Assouan, plus de 200 écoles où élèves chrétiens et musulmans étudient côte à côte ».
« Je fais mien l’appel du Pape François afin que l’on prie pour la paix en Egypte. Seul le dialogue et le respect réciproque permettront de sortir de cette situation dramatique » conclut l’Evêque. (L.M.) (Agence Fides 20/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network