http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-23

AFRIQUE/NIGER - Crainte de nouveaux cas de choléra dans les camps de réfugiés

Niamey (Agence Fides) – Au Niger, une grave épidémie de choléra a frappé 248 personnes à Ayorou, dans la région de Tillabéry, au nord-ouest du pays. Selon les bureaux sanitaires de Tillabéry et le Haut-Commissariat de l’ONU chargé des réfugiés (UNHCR), les décès constatés jusqu’à présent sont au nombre de six dont deux concernent des réfugiés provenant du Mali. Parmi les personnes contaminées, 31 sont des réfugiés vivant dans les camps de Tabareybarey et Mangaize, à la frontière avec le Mali. Afin de tenter de contenir le phénomène, l’UNHCR a augmenté la distribution d’eau potable, de solutions orales réhydratantes, de savon et de tablettes de désinfectant dans les camps de réfugiés et les villages environnants, mais de nombreux médicaments sont nécessaires. La crainte est que le choléra se diffuse rapidement à cause de la forte concentration de réfugiés dans la région. La majeure partie des cas constatés concerne les habitants de la ville d’Ayorou, qui accueille le Dimanche un marché aux bestiaux fréquenté par des personnes provenant de toute la région. Le Ministère de la Santé cherche actuellement à fermer temporairement ce marché, qui se trouve à côté du fleuve Niger, source présumée de la contamination. Il est par ailleurs interdit à quiconque d’utiliser ou de boire l’eau du fleuve, même s’il est particulièrement difficile de contrôler la situation. Selon les données diffusées par l’UNHCR, l’an dernier 5.785 personnes ont été contaminées par le virus du choléra au plan national dont 110 sont mortes. (AP) (Agence Fides 23/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network