http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-08

AFRIQUE/EGYPTE - Après l’attaque perpétrée contre la Cathédrale copte orthodoxe Saint Marc, le Patriarche Tawadros II appelle au calme

Le Caire (Agence Fides) – L'attaque subie dans l’après-midi du Dimanche 7 avril par la Cathédrale copte orthodoxe de Saint Marc sise à Abassyia, au Caire à l’issue des obsèques de quatre coptes tués deux jours auparavant à al-Khosous représente un épisode grave et sans précédent devant lequel il faut « conserver son calme » notamment afin de préserver la sécurité du pays et l’unité nationale. C’est ainsi que le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II a déploré les échauffourées qui ont intéressé Dimanche après midi pendant plus de quatre heures la zone limitrophe de la Cathédrale copte orthodoxe. Le Patriarche Tawadros II, dans les considérations rapportées sur le profil Facebook de l’Evêque Moussa, chargé de la Pastorale des jeunes, a indiqué également être en contact constant avec les fonctionnaires du gouvernement et en particulier ceux du Ministère de l’Intérieur, afin de favoriser une rapide sortie de la phase critique.
Dimanche après-midi, alors que se déroulaient dans la Cathédrale les obsèques de quatre coptes tués deux jours auparavant par des tirs d’armes automatiques dans le cadre des affrontements interconfessionnels intervenus dans la ville de al-Khosus, des slogans hostiles au président Morsi et au gouvernement contrôlé par les Frères musulmans sont partis de la multitude de fidèles rassemblés. A la fin de la Messe, des groupes d’assaillants – nombre desquels postés sur les toits des édifices environnants – ont pris pour cible les coptes qui sortaient de l’église, leur lançant des pierres et des cocktails molotov, provoquant ainsi 2 morts et des dizaines de blessés. Les affrontements se sont prolongés jusque tard dans la soirée, initialement en l’absence des forces de sécurité.
Selon des sources égyptiennes, dans la soirée de Dimanche, le président Morsi a promis par téléphone au Patriarche Tawadros II son engagement afin de mettre fin à l’escalade des conflits interconfessionnels, réaffirmant considérer « toute attaque contre les églises comme une attaque personnelle » contre sa personne. Aujourd’hui, l’Evêque Raphaël, Secrétaire du Saint Synode copte orthodoxe, a indiqué que le Patriarche se trouve en son siège d’Alexandrie et que « sa sécurité personnelle n’est pas en danger ». Le Conseil des églises en Egypte a également condamné avec force l’attaque perpétrée contre la Cathédrale Saint Marc, soulignant que l’attentat contre les lieux de culte représente un grave dépassement d’un seuil inviolable et requiert « une intervention immédiate de la part des organes de l’Etat ». (GV) (Agence Fides 08/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network