http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-18

ASIE/PAKISTAN - Blasphème et conversion forcée : deux jeunes chrétiens sauvés

Lahore (Agence Fides) – L’adolescent Ryan Stanton, victime de fausses accusations de blasphème, a été sauvé et expatrié avec sa famille. Une jeune chrétienne de 14 ans, Rafia Mansha, enlevée par un musulman et contrainte à contracter un mariage islamique après avoir été forcée à se convertir, a obtenu justice devant un tribunal qui a déclaré le mariage en question « faux, illégal et nul ».
Les deux cas, signalés à l’Agence Fides par des communautés chrétiennes pakistanaises, attirent de nouveau l’attention sur la condition de précarité dans laquelle vivent les minorités chrétiennes dans ce pays.
Ryan Stanton – connu aussi dans sa communauté comme Ryan Brian Patras – avait été accusé d’avoir envoyé à un certain nombre de jeunes de son âge de religion musulmane un texto (SMS) blasphématoire à l’encontre du prophète Mahomet. C’est pourquoi, sa maison, située à Gulshan-i-Iqbal, quartier aisé de Karachi (dans le sud du Pakistan), avait été saccagée et incendiée par des musulmans radicaux (voir Fides 12/10/2012). Le jeune homme et sa famille avaient échappé par miracle à la dévastation et ont vécu pendant quelques mois dans la discrétion. L’ONG Rescue Christians est finalement parvenue à expatrier Ryan et l’ensemble de sa famille, leur permettant de commencer une nouvelle vie. Le jeune homme a expliqué que certains des jeunes musulmans de son âge ont utilisé son téléphone portable, envoyant le texto blasphématoire afin de le prendre au piège.
Dans un autre cas, Rafia Mansha, jeune chrétienne fille d’ouvriers agricoles du Pendjab, a été enlevée en décembre 2012, par deux musulmans puis contrainte à contracter un mariage islamique avec Muhammad Imran après s’être « convertie ». Sa famille s’est adressée à l’ONG LEAD (Legal Evangelical Association Development) qui a présenté un recours devant le tribunal de Pattoki. Rafia a témoigné avoir été enlevée et avoir subi un mariage et une conversion forcés. Malgré l’opposition de la contrepartie musulmane, la Cour a déclaré la nullité du mariage et rendu Rafia à sa famille. La famille de Rafia a également déposé plainte pour enlèvement de personne, demandant à ce que les coupables soient punis. Une source de Fides remarque que « ce cas devrait être un paradigme et servir d’exemple ». Au Pakistan, en effet, au cours de ces dernières années, ont été enregistrés environ 1.000 cas par an de jeunes chrétiennes et hindoues enlevées par des musulmans et contraintes à se convertir et à se marier. (PA) (Agence Fides 18/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network