http://www.fides.org

Asia

2013-02-16

ASIE/SYRIE - Lancement d'une campagne de prière pour sauver les personnes enlevées

Alep (Agence Fides) – Une campagne de prière visant à sauver les personnes enlevées en Syrie vient d'être lancée. Ainsi que cela a été indiqué à l’Agence Fides, les ordres religieux présents en Syrie, tels que les Sœurs Trappistines et les Missionnaires du Verbe incarné, en plein accord avec les Eglises locales, demandent, à l’occasion du Carême, une mobilisation internationale de prière afin d’intervenir sur le phénomène préoccupant que représentent les enlèvements. En Syrie, les enlèvements dans un but d’extorsion touchent de manière toujours plus forte les chrétiens et l’on est arrivé à compter plus de 1.800 victimes de différents groupes et religions. Le dernier cas qui a alarmé les églises syriennes concerne deux prêtres d’Alep, les Pères Michel Kayyal – arménien catholique – et Maher Mahfouz – grec orthodoxe – enlevés le 9 février par un groupe de rebelles armés sur la route menant d’Alep à Damas. Malgré les tentatives et les recherches entreprises par les fidèles locaux, on demeure depuis lors sans nouvelle de leur part et l’on ne connaît pas encore le groupe auquel appartiennent les ravisseurs (voir Agence Fides 15/02/2013).
La campagne rappelle l’œuvre lancée en 1200 par Saint Pierre Nolasco, fondateur de l’Ordre religieux des Frères Mercédaires. Les religieux s’occupaient pratiquement du rachat des esclaves et des prisonniers, prenant contact et menant des négociations qui portaient à ce qu’il était convenu d’appeler « rédemptions ». « Aujourd’hui, nous vous demandons de vous unir à cette œuvre de miséricorde, la nouvelle Merci, en vue de la libération de nos frères chrétiens et pour obtenir la libération de la Syrie du douleur et de la disgrâce qui la caractérise actuellement. Seul un vrai parcours de dialogue intérieur et la volonté des puissances internationales pourra porter la paix, le don le plus grand pour le Moyen-Orient et pour le monde entier » indique l’appel qui lance la campagne, appel qui a été envoyé à l’Agence Fides.
L’initiative bénéficie de l’appui de l’Ordre de Notre-Dame de la Merci. Interpellé par Fides, le Père Emilio Santamaría Fernández, Vicaire de l’Ordre et Directeur chargé des Vocations et de la Formation, déclare : « Il s’agit d’une initiative louable, qui fait partie de notre charisme. C’est une authentique œuvre de miséricorde. Aujourd’hui, en tant que Mercédaires, nous sommes davantage présents auprès des détenus, des mineurs abandonnés mais nous sommes toujours proches des chrétiens persécutés ».
Une augmentation exponentielle du nombre des enlèvements de civils s’enregistre également dans la province de Jézirah, en Haute Mésopotamie syrienne, ainsi que l’indique à Fides S.Exc. Mgr Jacques Behnan Hindo, Archevêque syro-catholique d’Hassakè. Au cours de ces dernières semaines, au moins 50 enlèvements ont été enregistrés dans la ville et près de la moitié concernent des chrétiens. La communauté civile a organisé des marches et des manifestations publiques de protestation (voir Fides 28/01 et 04/02/2013).
Selon des sources locales de Fides, la plaie des enlèvements à la frontière syrienne a fait plus de 1.800 victimes, presque tous civils, hommes et femmes appartenant à différents groupes et communautés religieuses. Les enlèvements sont utilisés par les groupes armés présents sur le territoire afin d’obtenir des rançons, dans le cadre de vengeances ou en vue d’échanges de prisonniers. Parmi les autres histoires de personnes enlevées signalées à Fides, se trouve également celle des deux frères du Père Naïm Garbi, Recteur du Séminaire gréco-catholique de Raboueh, enlevés dans leur village de Dmeineh Sharkieh, près de Qusayr, en juin 2012. En ce qui concerne le cas de sept chrétiens arméniens enlevés par un groupe armé en novembre 2012, alors qu’ils se rendaient en autobus d’Alep à Beyrouth (voir Fides 06 et 08/11/2012), les ravisseurs ont demandé, en échange de leur libération, celle de 150 combattants et militants de l’opposition syrienne, faits prisonniers par l’armée régulière. (PA) (Agence Fides 16/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network