http://www.fides.org

Africa

2013-02-08

AFRIQUE/TUNISIE - « Chokri Belaid s’est battu pour le droit d’expression de tous, salafistes compris »

Tunis (Agence Fides) – « Le fait que le cortège funèbre de Chokri Belaid parte de la Maison de la Culture constitue un signe très important » déclare à l’Agence Fides le Père Jawad Alamat, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires de Tunisie, où sont en cours les funérailles de Chokri Belaid, le responsable de l’opposition tué le 6 février dans une embuscade (voir Fides 06 et 07/02/2013).
Le Père Alamat relève le sens symbolique de cette initiative. « Chokri Belaid était un homme de culture et une personne ouverte aux opinions différentes de la sienne » déclare le prêtre. « Sous le régime de Ben Ali, il a pris la défense de personnes avec lesquelles il n’était pas d’accord, y compris des salafistes au nom de la défense de la liberté d’expression pour tous ».
« Les moyens de communication de masse tunisiens – ajoute le Père Alamat – ont décrit la victime comme une personne proche de l’âme des gens, qui vivait dans une maison louée et qui n’a pas profité de sa profession d’avocat et de son engagement politique pour s’enrichir ».
« Tunis est paralysée par une grève générale. Tous les magasins sont fermés sauf les pharmacies et les boulangeries » déclare le Père Alamat, décrivant l’atmosphère qui se respire dans la capitale. « Espérons que le sacrifice de Chokri Belaid marque un tournant positif pour la Tunisie, qu’il y ait un avant et un après 6 février et qu’il ne reste pas seulement le souvenir de ces journées de douleur » conclut le prêtre. (L.M) (Agence Fides 08/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network