http://www.fides.org

Asia

2013-02-01

ASIE/IRAQ - Premières déclarations de S.B. Louis Sako, nouveau Patriarche de Babylone des Chaldéens : « le Christ nous aidera à reconstruire notre maison »

Rome (Agence Fides) – « Authenticité, unité et renouvellement » : ce sont les trois mots que S.B. Louis Sako, à peine élu Patriarche de Babylone des Chaldéens, a choisi comme devise patriarcale. Il s’agit de trois lignes directrices desquelles il entend s’inspirer dans le cadre de ses nouvelles fonctions.
Le Synode des Evêques chaldéens réuni à Rome à compter de lundi dernier a choisi le nouveau Patriarche au cours de la journée d’hier. L’Archevêque de Kirkuk a dépassé la majorité requise des deux tiers des 15 Evêques votants. S.S. Benoît XVI a déjà fait parvenir au nouveau Patriarche sa Ecclesiastica Communio.
« Je me sens appelé à une lourde responsabilité et j’ai un peu peur » déclare le nouveau Patriarche à l’Agence Fides. « Nous nous trouvons face à de nombreuses difficultés, dans le pays et en dehors de ses frontières – poursuit le nouveau Patriarche – mais avec l’aide du Christ et la collaboration entre les Evêques, nous saurons vivre une unité qui nous permettra de reconstruire la maison chaldéenne. Une maison qui sera toujours ouverte aux autres Eglises – à commencer par nos frères assyriens – mais aussi à nos concitoyens musulmans ». Selon le Patriarche, « l’Eglise chaldéenne doit être signe d’espérance, de témoignage et de communion, malgré les difficultés, selon l’invitation et le rappel adressé à nous tous par le Pape Benoît XVI dans son Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Medio Oriente.
S’agissant des difficultés et des bouleversements qui caractérisent l’Iraq, le nouveau Patriarche invite ses concitoyens de toutes les confessions religieuses à travailler ensemble « en vue de la défense de la dignité humaine et de l’établissement d’une coexistence harmonieuse basée sur l’égalité des droits et des devoirs de tous les citoyens ». En ce qui concerne l’avenir de la présence chrétienne au Moyen-Orient, S.B. Louis Sako – qui ces jours derniers avait diffusé une réflexion articulée par l’intermédiaire de Fides (voir Fides 23/01/2013) – reconnaît que « le chemin qui s’ouvre devant nous est âpre et fatigant mais nous pouvons l’affronter en mettant notre espoir dans le Seigneur. Nous sommes un petit troupeau mais nous sommes Son troupeau et le nombre importe peu. Nous pouvons aller de l’avant, là où nous sommes, sans jouer les victimes ». (GV) (Agence Fides 01/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network