http://www.fides.org

Africa

2013-01-28

AFRIQUE/BURUNDI - Destruction du stock national de biens de première nécessité dans le cadre de l’incendie du marché central de Bujumbura

Bujumbura (Agence Fides) – « Les commerçants ont tout perdu et le stock national des biens de première nécessité a été détruit. Maintenant, les prix augmenteront fortement et la population en fera malheureusement les frais » déclare à l’Agence Fides Danilo Giannese, un opérateur humanitaire qui se trouve à Bujumbura, capitale du Burundi, où, hier, Dimanche 27 janvier, un vaste incendie a dévasté le marché central de la ville.
« On parle également de victimes mais pour l’heure les nouvelles à ce propos sont peu nombreuses » ajoute Giannese. « D’où je me trouve, je vois encore la fumée. Hier, il nous a été demandé de rester chez nous, parce que cela pouvait être dangereux, vu qu’étaient signalés des actes de pillage ».
Selon la presse locale, l’incendie a débuté au cours des premières heures de la matinée d’hier. Les flammes ont été éteintes des heures plus tard, notamment grâce à l’intervention d’un hélicoptère rwandais doté d’un système de lutte anti-incendie. Les causes de l’incendie sont encore inconnues. L’armée a par ailleurs établi un cordon sanitaire afin d’empêcher de nouveaux actes de pillage.
Le Chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, est rentré d’urgence d’Addis Abeba où il participait au Sommet de l’Union africaine. Le Président a convoqué une réunion extraordinaire du Conseil de Sécurité nationale afin d’évaluer la situation et a lancé un appel à la solidarité nationale. (L.M.) (Agence Fides 28/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network