http://www.fides.org

Asia

2013-01-26

ASIE/ISRAEL - Selon le Père Bouwen, le résultat des élections ouvre de nouvelles perspectives y compris pour les chrétiens

Jérusalem (Agence Fides) – « Si le résultats des élections israéliennes favorise une ouverture à la paix, les chrétiens pourront eux aussi se sentir moins mal à l’aise en tant que citoyens de l’Etat d’Israël et s’ouvriront à eux de nouvelles possibilités d’insertion ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Frans Bouwen, missionnaire des Pères Blancs, qui vit et travaille depuis 44 ans à Jérusalem. « Le profil de la communauté chrétienne en Israël change actuellement – note le Père Bouwen – mais la majorité des chrétiens appartient toujours à la minorité arabe palestinienne. Les autres chrétiens sont en majorité des travailleurs immigrés et leur enracinement stable demeure à vérifier. De plus, il existe l’inconnue représentée par les immigrés russes qui seraient venus en Israël sans révéler leur foi chrétienne. Leur existence est connue tout comme le fait qu’ils se rendent à l’église, visitent les monastères mais ne veulent pas être identifiés en tant que chrétiens. Personne ne peut dire combien ils sont ».
Les résultats électoraux, selon le Père Bouwen, pourraient ouvrir de nouvelles perspectives : « Il faudra attendre les initiatives de Netanyahu. Probablement sera recherchée la formation d’une large coalition, comprenant également les partis ultra-orthodoxes ». Selon le missionnaire belge, les citoyens d’Israël ont cependant envoyé un signal fort : « Avec le succès du parti de Yair Lapid, s’est affirmée une position que je qualifierais de réaliste et pragmatique. Les israéliens ont dit : nous voulons vivre une vie normale, sans luttes idéologiques, sans poursuivre des desseins d’on ne sait quelle grandeur. La paix fait aussi partie des choses dont on a besoin pour vivre une vie normale. Une approche pragmatique et non idéaliste peut donc émerger y compris en ce qui concerne le thème de la paix, approche qui pourrait être salutaire, si elle n’est pas reniée par les négociations en vue du partage du pouvoir ».
Engagé dans le dialogue œcuménique et Directeur historique de la revue Proche Orient Chrétien, le Père Bouwen est un analyste apprécié de la présence des communautés chrétiennes dans le contexte géopolitique de la région. (GV) (Agence Fides 26/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network