AFRIQUE/MALI - Combats furieux entre l’armée malienne et les rebelles

vendredi, 11 janvier 2013

Bamako (Agence Fides) - La ville de Konna, sise à 70 Km de Mopti (dans le centre du Mali) est au centre des combats entre l’armée malienne et les rebelles islamistes qui contrôlent le nord du pays. « Selon les dernières informations, les militaires maliens ont aujourd’hui contre-attaqué et reconquis Konna et avancent actuellement vers le nord occupé » déclare à l’Agence Fides le Père Edmond Dembele, Secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mali.
« Les combats ont continué au cours de la journée d’hier et se sont intensifiés aujourd’hui. Nous avons des nouvelles parlant de différents morts et blessés sur les deux fronts. Dans un premier temps, avait été annoncé un avantage de l’armée malienne sur les rebelles. Puis, il avait été affirmé que la situation s’était renversée et que les rebelles avaient conquis Konna. Aujourd’hui, enfin, l’armée a contre-attaqué » déclare le prêtre. « Les militaires se trouvent surtout face aux hommes du MUJAO (Mouvement pour l’unité et la djihad en Afrique occidentale) et d’Ansar el Dine, appuyés par des membres d’AQMI (Al Qaeda au Maghreb islamique) et par des nigérians de Boko Haram. Toutes les composantes islamiques se sont unies au combat ».
Toujours hier, 10 janvier, ont eu pacifiquement lieu à Bamako les manifestations organisées par un certain nombre de partis qui appuient les militaires putschistes réclamant la démission du Président Dioncounda Traoré. « Aux manifestations, ont participé quelques centaines de personnes qui ont également exprimé leur opposition à une intervention militaire étrangère pour reconquérir le nord du pays, affirmant que l’armée malienne peut y parvenir sans aides extérieures » conclut le Père Dembele. (L.M.) (Agence Fides 11/01/2013)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network