http://www.fides.org

Africa

2012-12-28

AFRIQUE/GUINEE BISSAU - Lettre de l’Evêque de Bissau : redécouvrir notre foi et en témoigner dans la société

Bissau (Agence Fides) – « Raviver et témoigner notre foi » : tel est le titre choisi par l’Evêque de Bissau, S.Exc. Mgr José Camnate na Bissign, pour sa Lettre pastorale adressée aux communautés chrétiennes et à tous les hommes de bonne volonté à l’occasion de l’Année de la Foi, Lettre dont une copie est parvenue à l’Agence Fides. Le but est, pour l’Evêque, de contribuer, dans un premier temps, « à un fort engagement de la part de tous en ce qui concerne le renouveau de la Foi et de la vie chrétienne et, dans un deuxième temps, à renforcer le rôle que nous devons redécouvrir en tant qu’hommes et femmes de foi dans la société dont nous faisons partie ». « Vu le moment historique que nous vivons dans notre pays, notre chemin ensemble se présente chargé de difficultés et de défis » écrit l’Evêque qui poursuit : « Que pouvons-nous nous attendre de l’Année de la Foi ? En premier lieu, une conscience plus claire chez les chrétiens de cette vertu théologale et premier don fondamental de Dieu à l’homme dans l’ordre de la grâce ».
Dans la première partie de la lettre, intitulée « redécouvrir la foi chrétienne », l’Evêque de Bissau explique : « Vue la profonde crise de foi, la perte du sens religieux, qui constitue le plus grand défi pour l’Eglise d’aujourd’hui, la redécouverte de la foi devrait être la priorité de toute l’Eglise de nos jours ». Citant ensuite la Bible et le Magistère, Mgr Camnate na Bissign explique ce qu’est la foi et illustre ses contenus. Dans la deuxième partie de la lettre, qui est intitulée « renouveler et témoigner notre foi », l’Evêque souligne que « être chrétiens n’est pas seulement avoir un nom acquis le jour du baptême ou participer à des cérémonies ou à des rites » mais que « la foi chrétienne, pour être telle, doit être mise en pratique et manifestée avec cohérence et responsabilité, en tous temps et dans toutes les situations… elle doit être vécue à l’église, à la maison, en famille, à l’école, au travail, dans l’économie, dans le commerce, dans la vie politique, dans les divertissements, dans la vie sociale, dans tout ce que nous disons et faisons durant toutes les heures, tous les jours et toutes les années ».
Ensuite, Mgr José Camnate na Bissign s’attarde longuement sur la nécessité pour tous les chrétiens d’approfondir leur foi au travers d’une formation permanente sérieuse, exhorte donc à recevoir les sacrements et à les vivre par une participation digne et consciente à la liturgie, rappelant l’importance de l’Eucharistie dominicale et du mariage chrétien, insistant sur le témoignage de la charité à l’exemple de Jésus pour solliciter enfin les catholiques à être levain au sein de la société.
Dans la conclusion, l’Evêque de Bissau met en évidence entre autre « l’Année de la Foi, une « année de grâce » dont il faut profiter pour renforcer et approfondir notre foi, alimenter notre espérance, augmenter notre charité et renforcer les liens de communion avec Dieu et avec nos frères, en parcourant les chemins de la conversion et de la réconciliation. Faisons voir à tous la force et la beauté de la foi ». (SL) (Agence Fides 28/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network