http://www.fides.org

Africa

2012-12-21

AFRIQUE/KENYA - Au moins trente morts suite à un assaut contre un village dans le district de Tana River

Nairobi (Agence Fides) – Le bilan d’une nouvelle attaque liée aux affrontements entre bergers et agriculteurs dans le district du fleuve Tana (Tana River District) au Kenya est d’au moins 30 morts. Selon ce qu’indique la Croix Rouge locale, parmi les victimes se trouvent 5 femmes et 5 enfants. Le massacre est intervenu lorsqu’un groupe armé appartenant à la tribu des Pokomos (agriculteurs) a attaqué un village d’Ormas, bergers semi-nomades. Un responsable de la police a affirmé que les assaillants étaient armés de lances et de fusils d’assaut AK 47 (Kalachnikov). Au cours de ces derniers mois, les épisodes violents entre les deux groupes tribaux qui se disputent le contrôle des ressources du territoire, en particulier les terrains et l’eau, se sont accentués. Entre août et septembre, au moins 110 personnes sont mortes dans le cadre d’affrontements entre Pokomos et Ormas.
Après la découverte dans la région d’une fosse commune contenant plus de 100 corps, victimes des massacres, S.Em. le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi, avait demandé une intervention ferme aux autorités afin de mettre fin aux violences et surtout de résoudre les causes des affrontements intercommunautaires (voir Fides 19/09/2012). Les conflits entre bergers semi-nomades et agriculteurs sédentaires ne sont pas nouveaux au Kenya comme dans d’autres zones d’Afrique. Ces derniers temps cependant, les affrontements sont devenus plus violents et mortels à cause des disponibilités croissantes en termes d’armes de guerre. On craint que les différends traditionnels de nature agro-pastoraux soient instrumentalisés à des fins politiques en vue des élections de 2013. (L.M.) (Agence Fides 21/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel