http://www.fides.org

America

2003-06-27

AMERIQUE / ETATS-UNIS - RAPPORT DES NATIONS-UNIES : LES FONDS DISPONIBLES POUR LA LUTTE CONTRE LE SIDA REPRENSENTENT MOINS DE LA MOITIE DU NECESSAIRE

New York(Agence Fides) – Les gouvernements et les centres de recherche du monde entier on diminué les fonds destinés à la lutte contre le SIDA, pour les destiner à la mise au point d’un vaccin, à la prévention et à la distribution de médicaments pour les séropositifs. C’est ce qui ressort du rapport des Nations-Unies qui vient d’être publié par l’UNAIDS au cours d’un Congrès qui s’est terminé le 27 juin à Genève. Pour 2005, il faudrait au moins plus de 10 milliards de dollars pour assurer une action efficace contre l’épidémie. Mais la dépense mondiale globale actuelle tourne autour de 4,7 milliards destinés en particulier aux pays en voie de développement. Sur ces fonds, 1,6 milliards de dollars sont pour l’assistance internationale bilatérale, 1 milliard pour les dépenses du Fonds Global multilatéral, et 1 milliard pour les dépenses prévues par les gouvernements dans les régions touchées par le SIDA, en plus des dépenses internes de moins d’un milliard de dollars toujours dans ces pays. Même si à partir de 2005, 1,2 milliards de dollars seront disponibles en plus chaque année, il en manquera encore 5, comme le souligne le document. Les Etats-Unis et les Pays européens ont annoncé toutefois qu’ils voulaient augmenter les fonds pour le SIDA, et les dépenses des gouvernements, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales sont augmenté de neuf fois de 1996 à 2002. D’ici 2007, il faudra au moins 15 milliards de dollars pour combattre efficacement la maladie. (A.P.)
(Agence Fides, 27 juin 2003, 21 lignes, 267 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network