http://www.fides.org

America

2012-12-04

AMERIQUE/ARGENTINE - Réflexions des Evêques pour Noël : « nous voulons être une nation »

Buenos Aires (Agence Fides) – « Tous les habitants de notre pays ont besoin de se sentir soutenus par un groupe dirigeant qui ne pense pas seulement à ses propres intérêts mais qui se préoccupe, en premier lieu, du bien commun ». C’est ce que l’on peut lire dans le document de la Conférence épiscopale argentine intitulé « Réflexions des Evêques à l’approche de Noël », envoyé à l’Agence Fides. Le texte arrive à la conclusion de la 104ème Assemblée de la Conférence épiscopale et comme guide pour vivre l’Année de la Foi. Le message des Evêques est en partie adressé aux autorités, afin de rappeler le sentiment d’un peuple qui croit en Dieu et croit encore en l’effort de construire une communauté nationale dans un esprit de fraternité.
Les Evêques prennent en considération certains aspects de la crise morale et culturelle que traverse le pays. « L’ordre juridique doit respecter la dignité de la vie. Il existe des initiatives du législateur qui semblent endommager l’identité de la famille. Le système éducatif impose des contenus contraires à la morale des parents. Il existe une angoisse généralisée chez les jeunes sans emploi et n’ayant pas la possibilité d’étudier. La croissance du trafic de drogue semble être la cause de la délinquance et de l’insécurité. Après 30 ans de démocratie, nous courons le risque de nous diviser en bandes qui empêchent la libre participation à la vie civile du pays ».
Le document se conclut avec une mission confiée à tous : « Maintenant, alors que nous approchons de Noël, les argentins veulent créer des moments de dialogue, de rencontre, de communion fraternelle, afin d’éloigner la haine… La patrie est un don de Dieu confié à notre liberté. Il s’agit d’un cadeau que nous devons soigner et perfectionner. Il est encourageant de noter que, malgré de nombreuses difficultés, le désir d’être une nation et la volonté de construire ensemble un projet de pays est encore vif dans les cœurs de notre peuple ». (CE) (Agence Fides 04/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network