http://www.fides.org

Africa

2012-11-26

AFRIQUE/NIGERIA - Pour l’Archevêque de Jos, « il est inquiétant de voir ceux qui doivent nous défendre subir des attaques de ce genre »

Jos (Agence Fides) – « Ce qui est vraiment inquiétant est que, en menant ces dernières attaques, les membres de Boko Haram, semblent être certains de leur succès. Ceci est bouleversant parce que les agents de police et les militaires, qui sont chargés de protéger la population civile, deviennent maintenant eux-mêmes des victimes des attaques de Boko Haram. Nous avons vraiment des problèmes » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque de Jos et Président de la Conférence épiscopale du Nigeria, en commentant l’attaque de Dimanche 25 novembre contre une église protestante se trouvant à l’intérieur de la caserne qui abrite l’Armed Forces Command and Staff College (une importante école militaire) sise à Jaji, dans l’Etat de Kaduna, au nord du Nigeria, attaque qui a été perpétré à l’aide de deux voitures piégées.
« Je viens de rentrer de Rome, où j’ai participé au Consistoire et à la création du Cardinal Onayiekan, et je viens d’apprendre l’attentat en lisant la presse » déclare Mgr Kaigama. « Ma première réaction, lorsque j’ai appris l’attaque de l’église protestante située dans une base militaire, a été de penser que ces personnes ont vraiment de l’audace. Ces criminels sont capables de se renouveler. Ils sont passés de l’attaque de fidèles innocents dans leurs églises à une attaque déclenchée à l’intérieur même de l’establishment militaire, démontrant ainsi un fort degré d’expérience dans la mise en œuvre de leurs crimes et un haut niveau d’organisation » conclut l’Archevêque.
La presse nigériane indique que ce matin, un assaut a été repoussé à Abuja, la capitale fédérale, assaut qui visait le siège d’une unité spéciale de la police chargée de poursuivre les membres de Boko Haram. (L.M.) (Agence Fides 26/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network