AFRIQUE/EGYPTE - Selon le Vicaire patriarcal des coptes catholiques, les chrétiens étudieront une stratégie commune face aux dérives autoritaires du gouvernement Morsi

samedi, 24 novembre 2012

Le Caire (Agence Fides) – Le rendez-vous est fixé pour le mardi 27 novembre. Ce jour-là, une délégation des Eglises catholiques en Egypte rendra visite au Patriarche Tawadros II, couronné Dimanche 18 novembre. « A cette occasion – indique à l’Agence Fides l’Evêque d’Assiout, S.Exc. Mgr Kyrillos William, Vicaire patriarcal des coptes catholiques – nous nous consulterons et nous coordonnerons nos initiatives face à l’urgence que traverse actuellement notre pays ».
Les Décrets constitutionnels par lesquels le Président Morsi a élargi ses propres pouvoirs continuent à soulever des protestations et à agiter le pays. La Place Tahrir s’est de nouveau remplie de manifestants protestant contre ce qui est perçu comme un attentat contre la démocratie égyptienne naissante. « Les partisans de Morsi – explique à Fides l’Evêque – affirment que ces mesures sont justement nécessaires afin de préserver le chemin de la révolution. Mais tous les autres parlent de dérive vers la dictature et disent que le Président Morsi veut devenir un nouveau pharaon ».
La semaine passée, les représentants des communautés chrétiennes ont confirmé leur retrait de l’Assemblée constituante, en réponse aux pressions en cours afin d’orienter dans un sens islamiste la nouvelle charte constitutionnelle égyptienne. Hier, le forfait annoncé par le conseiller présidentiel copte Shamir Morcos, considéré jusqu’à présent comme un intermédiaire précieux entre la présidence Morsi et la communauté copte, a suscité un tollé. « Morcos – rappelle à l’Agence Fides l’Evêque catholique – était assistant du Président pour la démocratisation du pays. Les motifs de son retrait sont éloquents. Morcos a déclaré que les derniers décrets du Président, adoptés sans aucune consultation, ont saboté le processus de développement de la démocratie qu’il aurait lui-même dû contrôler, réduisant sa fonction à un rôle purement décoratif ». (GV) (Agence Fides 24/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network