AMERIQUE/BRESIL - Les peuples indigènes, « non plus objet de notre charité mais protagonistes de leur histoire »

jeudi, 22 novembre 2012

Luziania (Agence Fides) – « L’identité du CIMI est l’alliance avec les peuples indigènes afin que ceux-ci ne perdent pas leur identité propre » : c’est ce qu’a déclaré le Président du Conseil indigène missionnaire (CIMI), S.Exc. Mgr Erwin Krautler, Evêque de la Prélature de Xingu (PA), au cours de la Messe d’ouverture du Congrès qui marque les 40 ans de l’organisation et se déroule à Luziânia (GO), au Brésil. Ayant débuté le mardi 20 novembre, le Congrès rassemble 250 personnes venues de tout le pays afin de traiter le thème « Racines, Identité, Mission », rappelant l’histoire du CIMI, organisme de la Conférence nationale des Evêques du Brésil (CNBB).
Selon Mgr Erwin, le pire qui puisse arriver à un peuple est de perdre son identité. C’est pourquoi, au cours de ses 40 premières années d’activité, le CIMI a aidé les populations indigènes à préserver la leur. Le Président a ajouté qu’au cours de cette période, le CIMI a appris beaucoup des indigènes. « Il est fini le temps où nous travaillions en faveur des populations indigènes sans les faire participer à notre cheminement. Elles ne sont pas l’objet de notre charité mais les protagonistes de leur histoire et nous sommes leur allié ».
La note envoyée par le CIMI à l’Agence Fides mentionne également la réponse de Mgr Erwin aux critiques adressées au CIMI : « Nous ne nous sommes jamais affiliés à une faction ou à un parti politique. Notre drapeau est la vie des populations indigènes. Ainsi, nous avons le courage d’affronter une politique hostile aux indigènes qui demeure en vigueur dans le pays ».
Le programme du Congrès, qui s’achèvera le vendredi 23 novembre, comprend un certain nombre de moments dédiés à la commémoration du quarantenaire du CIMI. Aujourd’hui, 22 novembre, est ainsi prévue la participation de l’Evêque émérite de Goiás (GO), S.Exc. Mgr Tomas Balduino, l’un des fondateurs du CIMI, qui fêtera ainsi ses 90 ans. La cérémonie de clôture prévoit l’approbation d’un « Manifeste des 40 ans du CIMI ». (CE) (Agence Fides 22/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network