AMERIQUE/BRESIL - Messes et rencontres paroissiales du soir suspendues à cause de la violence - Appel à la prière pour la paix de la part du Cardinal Archevêque de San Paolo

lundi, 12 novembre 2012

San Paolo (Agence Fides) – Vue l’augmentation des faits de violence et le nombre croissant d’homicides dans l’Etat de San Paolo, l’Archevêque métropolite, S.Em. le Cardinal Odilo Pedro Scherer, a recommandé aux fidèles de prier pour la paix. Le Cardinal a demandé à ce que l’invitation à la prière soit diffusée par les moyens de communication traditionnels et numériques et il a exhorté « toutes les personnes, les familles, les groupes, les communautés et les Paroisses à prier pour la paix dans notre ville ». Selon les informations parvenues à l’Agence Fides, l’invitation est motivée par le fait que la violence a atteint un tel niveau que les écoles ont dû réduire les horaires des leçons, de nombreuses lignes de bus modifier leur parcours et les magasins anticiper leur horaire de fermeture. Même si le couvre-feu n’a pas été décrété par les autorités, la communauté vit comme s’il avait été instauré. Et, dans les églises catholiques de la périphérie, les prêtres ont annulé les Messes et les rencontres paroissiales prévues en soirée.
Les 3 et 4 novembre, 26 personnes sont décédées de mort violente ou par balles, 20 autres ayant subi le même sort la semaine suivante. Une grande partie des homicides ayant pour cible les forces de police a pour mandant le groupe connu sous le nom de « Premier commandement de la Capitale » (PCC), une association créée en 1993 par des détenus de la prison de haute sécurité de Taubaté, près de San Paolo, qui opère maintenant tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des établissements de peine de l’Etat : outre à être les auteurs des homicides des membres des forces de police, les membres de cette association gèrent le trafic de drogue et commettent différents autres délits. Depuis le début de cette année, au moins 90 membres de la police ont été tués à San Paolo par la criminalité organisée, probablement en représailles aux dernières arrestations de chefs de différents clans. La Présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a convoqué le gouverneur de l’Etat de San Paolo, Geraldo Alckmin, afin d’élaborer un plan commun pour combattre le crime. (CE) (Agence Fides 12/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network